Plusieurs pays sont désormais soucieux du bon fonctionnement et de l’épanouissement de l’environnement à travers le monde. Cette nouvelle stratégie qui est dorénavant observée presque partout est survenue du fait que de nombreux manquements ont fini par mettre en danger la nature de manière globale.

L’un des pôles nationaux de l’agence française pour la biodiversité sera installé en Bretagne où plusieurs projets sont censés voir le jour. Il s’agira entre autres de diriger des actions qui visent à la préservation de la faune et de la flore dès le 1er janvier 2017. L’agence travaillera pour faire respecter les différentes réglementations en vigueur concernant la sauvegarde de la biodiversité.

Objectifs et fonctionnement de l’agence

Premièrement, cette nouvelle agence se chargera de mettre à disposition toute son expertise ainsi que ces connaissances pour gérer efficacement les éléments qui seront en rapport avec la protection de la biodiversité. De même, l’agence est censée établir des inventaires ou apporter des conseils aux divers acteurs. En effet, cette dernière va jouer un rôle d’interlocuteur entre élus et entreprises par exemple sur la question de la sauvegarde et de l’entretien de la biodiversité. En clair, l’agence est un organisme de référence qui réunit 4 autres organisations qui oeuvraient déjà pour la préservation de la faune et la flore.

En outre, elle s’occupera parallèlement du travail de police de l’environnement en collaboration avec l’office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS). Cependant, l’ONCFS ne fait pas partie de l’équipe qui compose l’organisme pour la simple raison que les chasseurs se sont opposés à cette adhésion. Par conséquent, l’agence n’a pas totalement le pouvoir dans certaines zones.

Par ailleurs, l’agence travaillera en association avec les 1200 agents qui forment l’ensemble des employés des 4 organisations qui ont fusionné. À ceux-là seront ajoutés 50 autres employés comme l’a affirmé François Hollande lors d’une conférence en rapport avec le sujet. Comme nous l’avons évoqué précédemment, la Bretagne fait partie de l’une des terres qui accueilleront ces différents pôles. Montpellier et Vincennes abriteront les deux autres pôles.

D’autre part, le conseil d’administration de l’agence se rassemblera pour une première rencontre le 19 janvier 2017. Des questions relatives à l’élaboration d’une feuille de route, de premières actions à mener dans le cadre de l’accomplissement des différentes missions ainsi que l’élection d’un président de l’agence seront abordées. Aussi, des agences représentatives devraient être créées dans plusieurs régions au cours de l’année 2017.

Subvention du projet

En ce qui concerne le financement de l’agence, un budget de 225,5 millions d’euros a été prévu, confirme le secrétariat d’État chargé de la Biodiversité. Cette somme provient de la fusion des budgets des 4 organisations qui se sont réunis, mais aussi des recettes fiscales.

31 ans. Webmarketeur. A l’écoute d’opportunités dans la région nantaise. Ex-EKYOG. Spécialisé dans l’univers du web, du marketing, de l’économie et de la finance.