Le crédit auto est-il le grand oublié de la relance ? La Banque de France a publié mercredi 10 juin son bulletin mensuel statistique stat infos qui fait état, sur la base des statistiques d’avril, d’une baisse drastique du crédit aux ménages en France : -28% par rapport à avril 2015. On y remarque une baisse importante dans les villes du nord de la France et en particulier la région bretonne.

Le crédit auto en panne ?

Location porte veloAlors que le crédit à la consommation se maintient, le crédit habitat est en chute libre : -16% sur un an. Si on regarde d’autres statistiques, celles des ventes de véhicules neufs, les nouvelles immatriculations se sont maintenues en 2015 (-0,7%). Mais ce chiffre masque une autre réalité : une baisse de 5,3% en valeur.

La raison en est simple : restriction du pouvoir d’achat et prise de conscience écologique ont poussé les français à acheter des véhicules plus petits et moins couteux, des petites cylindrées peu consommatrices en essence.

C’est que le choc de l’augmentation du pétrole à la pompe n’est pas si loin et personne n’imagine vraiment que le carburant ne va pas reprendre à court terme sa marche vers les sommets. Autant donc s’y préparer en adaptant son véhicule aux futures conditions de transport !

Des banques de plus en plus restrictives

Il y a donc à la fois une baisse de la demande de crédit auto dans un contexte qui voit tout un marché glisser vers les unités de plus faible valeur et une restriction des conditions du crédit par des banques plus soucieuses de surveiller leurs portefeuilles. Il était temps, d’ailleurs, même si on a du mal à distinguer en quoi se montrer restrictif envers les demandeurs d’un crédit auto les aidera à éviter les excès à la Kerviel et les investissements hasardeux. Mais passons. Toujours est-il qu’un crédit auto étant souvent indispensable pour boucler son achat automobile, autant maximiser ses chances auprès des organismes de crédit en soignant son profil emprunteur.

Souvenez-vous qu’un organisme bancaire demandera à votre endettement, y compris lors de votre futur crédit auto, de rester en-dessous de la limite des 33%, qui leur semble favoriser au mieux vos chances de remboursement. Alors, plus qu’à choisir votre véhicule en fonction de votre budget et vas-y, roule, petit crédit auto !

38 ans. Web Innovateur. En plein lancement d’une start-up innovante dans l’univers du web et des transports. Ancien consultant en stratégie digitale. Touche à tout.