La France accueille chaque année de milliers d’étrangers d’origines diverses et même si plusieurs compatriotes sont contre cette pratique, il n’est pas encore question de sévir face à cette situation. Parmis ces expatriés, il y en a qui se rendent en France pour terminer leurs études, pour aspirer à une vie meilleure ou encore pour fuir le quotidien du pays natal.

Quoi qu’il en soit, certains arrivent à atteindre leurs objectifs et bien plus d’autres pas du tout. Dans le premier cas de figure, La Bretagne a été le théâtre d’un heureux événement qui implique justement un adolescent expatrié du Cameroun, qui est devenu l’un des meilleurs ouvriers de la région en très peu de temps. Aussi surprenant que cela puisse paraître, le garçon y est arrivé par pur hasard ayant voyagé clandestinement jusque là.

Les raisons du départ du jeune homme

Il se trouve que le dénommé Williams Kemadjou Tchatchoua âgé de 18 ans est arrivé en France après que son père soit décédé, le départ de sa mère a également été une bonne raison pour lui de quitter sa terre natale. C’est en défiant toutes les forces de la nature que le jeune Williams réussi à se rendre finalement en France puisqu’il a dû traverser le Niger, le Nigéria, l’Algérie et le Maroc. Pendant son trajet, il a eu recours à tout genre de moyen de locomotion possible : la moto, la voiture, le taxi-brousse, la fourgonnette, le bus, le train de marchandises et quelques fois ses propres pieds. Un parcours plutôt commun à de nombreux africains qui s’aventurent pour l’Europe.

Après avoir effectué ce long trajet, Williams a essayé de franchir la frontière de l’enclave espagnole de Melilla à trois reprises. Celui ci était absolument résolu à gagner l’Europe qui représentait pour lui une issue de secours, il affirme d’ailleurs qu’en Afrique, on survit plus qu’on ne vit. C’est donc armé de courage et de détermination que l’adolescent avait entrepris son voyage.

Son arrivée en France

Quand Williams arrive finalement en France, il continue de déambuler d’un endroit à un autre. Le jeune garçon décide de quitter la capitale française après y avoir traîné quelques temps, c’est dans les mêmes circonstances qu’il débarque à Rennes.

Le jeune garçon est pris en charge par le directeur adjoint du lycée, Dominique Donval qui assure être très satisfait de son élève. Inscrit avec les élèves en échec scolaire, Williams développe une grande passion pour le savoir et précisément dans le domaine de la métallerie serrurerie. Il obtient un CAP puis est sélectionné pour participer aux olympiades régionales des métiers à Saint-Brieuc. De cette compétition le jeune Williams gagnera une médaille d’or après avoir fabriqué une hydrolienne de 40 kg en trois jours.

Cette expérience marquera alors l’ensemble des participants ainsi que les jurys qui laissent entendre leur stupéfaction en ajoutant que Williams qui était arrivé sans aucune connaissance professionnelle avait pu surpasser aisément les autres participants qui eux étaient en BAC pro. Cet exploit lui permettra de participer aux sélections finales nationales à Bordeaux en mars prochain. Dans le cas où il est retenu, Williams ira représenter la France à Abou Dhabi en octobre 2017 dans le cadre de ce concours international.

24 ans. Rédactrice web indépendante / Formatrice en rédaction web. Autoentrepreneuse. Ex. Digitaleo. Spécialisée dans les univers lifestyle, mode, voyage et actu.