poker

Le poker est très certainement le jeu de cartes le plus populaire et le plus pratiqué au vingt-et-unième siècle. Il n’est plus rare de voir des jeunes gens du monde entier s’y lancer à corps perdu dans l’espoir d’y faire carrière et de toucher le jackpot. Et, même si cette pratique comporte des risques, il n’est pas impossible, pour peu que l’on dispose des nerfs et du talent nécessaires, de s’en sortir plus que bien dans cette profession pas comme les autres. Exemple avec deux bretons qui ont fait parler d’eux ces dernières années et qui multiplient aussi bien les exploits que les milliers de dollars.

Antoine Saout, le précurseur. Originaire de Morlaix, ce jeune trentenaire a rencontré ses premiers succès sur internet, comme la plupart des joueurs actuels, en 2007. Mais c’est en 2009 qu’il se fera un nom à l’international sur la planète poker avec trois tables finales consécutives aux World Series Of Poker, il terminera notamment septième du Main Event la seconde fois, perdant face au plus grand joueur de poker actuel, Daniel Negreanu. Une véritable reconnaissance pour Antoine donc. Et il fera encore mieux pour sa troisième finale qu’il terminera en troisième position, empochant par là-même la bagatelle de près de 3,5 millions de dollars.

Avec ce pactole et la confiance accumulée, Antoine n’a plus jamais quitté les tables du poker dans les plus grands casinos du monde et continue de vivre grâce à sa passion. Il a fait parler de lui dernièrement avec un superbe été 2016 aux Etats-Unis, où il a de nouveau atteint la table finale des WSOP, pour une vingt-cinquième place finale. En ce début d’année 2017, c’est en Australie qu’il a encore marquer les esprits avec une troisième place aux Aussie Millions Poker Championship. Avec plus de cinq millions de dollars de gains dans sa carrière, il ne lui manque plus qu’une victoire dans un tournoi d’envergure pour atteindre son rêve.

Adrien Allain, le succès immédiat. En effet, lui a réussi là où le Morlaisien a toujours échoué, remporter une table finale d’un tournoi international. C’était en 2009, alors qu’il ne jouait alors que sur Internet, ses succès en ligne lui permettent de gagner une entrée au Asia Poker Tour de Macao, en présence de 326 autres joueurs, qu’il finira par gagner, contre tous les pronostics, avec le prix de 400 000 dollars qui l’accompagne. Depuis, tout roule pour Adrien, né à Rennes, avec notamment de nombreux partenariats avec des casinos ou des marques de poker.

En 2011, il réalisera sa plus grosse performance avec une victoire au World Poker Tour d’Amnéville, devenant seulement le sixième français dans l’histoire à remporter un tournoi WPT. Plus récemment, le Rennais est toujours au top de sa forme. Il a ainsi remporté le plus gros gain de sa carrière en Mai 2016, en terminant à une frustrante deuxième place de l’European Poker Tour à Monaco (Antoine Saout terminant septième du même tournoi, réunissant pourtant tous les meilleurs joueurs de la planète et même notre Patrick Bruel national). Il a récidivé la même année avec une nouvelle seconde place, mais cette fois aux World Series Of Poker de Las Vegas.

Le poker est depuis longtemps en pleine expansion, et il est peu probable que son développement ne cesse dans les années qui viennent. Il est donc possible que de nouveaux jeunes bretons suivent les exemples éclatants de réussite d’Adrien et d’Antoine qui portent haut le drapeau de la Bretagne sur la carte mondiale du poker. Ils ont tout juste 30 ans et pourtant sont déjà considérés comme les plus talentueux des joueurs français. Un avenir doré les attend donc.

Source de l’image : Pixabay

24 ans. Rédactrice web indépendante / Formatrice en rédaction web. Autoentrepreneuse. Ex. Digitaleo. Spécialisée dans les univers lifestyle, mode, voyage et actu.