kiné

Les Français n’ont jamais autant consulté de kinésithérapeutes. Ces professionnels de la rééducation se servent du massage et de la gymnastique médicale pour aider les patients à retrouver la forme.

Un kiné : pour quoi ?

Le kiné est un professionnel de santé qui intervient auprès de patients atteints d’affections diverses ou afin de prévenir la survenue de troubles aussi bien moteurs que respiratoires.

Le kinésithérapeute travaille de façon manuelle ou en utilisant divers matériels et appareils permettant la rééducation, le renforcement musculaire… La consultation d’un kinésithérapeute est de plus en plus répandue. Face à la demande, et pour gagner un temps précieux, ces professionnels peuvent désormais acheter leur matériel sur internet, comme chez Kinessonne, qui propose des gammes de matériel à la pointe. Derniers en date, ce panel de verticalisateurs, proposé sur le site, et qui permettent le transfert de patient vers les centres de rééducation par exemple.

Le kiné peut également pratiquer des massages, des bilans ainsi que des diagnostics dans la limite de ses compétences. Il peut aussi intervenir dans un but thérapeutique.

La formation

Pour exercer la profession de kiné, le Diplôme d’État (D.E.) est obligatoire. Il s’obtient après 3 années d’études en Institut de Formation en Masso-Kinésithérapie (I.F.M.K.). Il en existe une quarantaine, répartis sur tous les territoires. Certains sont des organismes privés.

Au programme des épreuves du DE, deux mises en situation professionnelle, la soutenance d’un travail écrit réalisé lors d’un stage, et les modules du second cycle qui sont notés.

Parmi les établissements qui ont la cote actuellement, le cercle d’étude en kinésithérapie Centre-Bretagne (CEKCB). Il s’agit d’un lieu inédit, où se pressent des professionnels de toute l’Europe, curieux de participer aux formations de ce centre associatif. Chaque année, 1 200 kinés viennent y apprendre de nouvelles techniques que l’on ne trouve pas forcément dans les centres classiques. Ils cherchent également à se spécialiser au sein d’une infrastructure originale.

Les participants profitent ainsi de salle high-tech, équipées de tableaux numériques, de divers squelettes et colonnes vertébrales, de tapis de gym et d’une quarantaine de tables de kinés.

Le CEKCB a été lancé dans le but d’offrir aux professionnels locaux un lieu de formation sur place. En effet, ceux-ci devaient se rendre à Paris avant l’ouverture du centre.

Pontivy est en passe de devenir la capitale des kinés du Grand-Ouest, une manne pour les commerces locaux et pour les habitants qui profitent de soins uniques.

38 ans. Web Innovateur. En plein lancement d’une start-up innovante dans l’univers du web et des transports. Ancien consultant en stratégie digitale. Touche à tout.