En Bretagne, la tendance générale des prix sur le marché immobilier est à la stabilisation mis à part pour les appartements qui sont en train de baisser. Cette tendance est toutefois, peu uniforme dans chaque partie de la région Bretagne. Chaque agglomération possède une tendance propre à elle, résultat des acteurs présents sur leur secteur comme les effets de leurs propres attraits mis en exergue. Prenons quelques exemples.

Les prix actuels des maisons en Bretagne

À Brest les prix ne cessent de reculer même si les notaires ont enregistré une certaine stabilisation. Tous les quartiers sont touchés par cette baisse qui se situe dans la fourchette de -5 à -4,5 %.

maison-vente-bretagne

Dans l’agglomération de Quimper les prix des maisons tendent à remonter la pente vers leur valeur de l’année 2006. Les prix fluctuent de 100 000 à 290 000 euros dans la préfecture du Finistère, et se situent aux environs de 90 000 à 232 500 euros dans l’agglomération comme l’atteste l’outil de prix de l’immobilier des Notaires de l’Ouest.

Une reprise des  prix des maisons est aussi observée à Rennes. Avec un prix médian stabilisé voire en pente ascendante, les quartiers plus près du centre-ville attirent davantage alors que les quartiers excentrés de Rennes, voient les prix de leurs maisons dégringoler.

L’agglomération de Vannes a la même dynamique. Dans la ville, la tendance est positive de 2 points avec des ventes enregistrées à un tarif médian de 250 000 euros alors qu’en périphérie les tarifs sont en légère baisse à un prix de 220 000 euros. La création de nouveaux lotissements dans les villes de l’agglomération contribue à cette légère chute en renforçant une concurrence.

31 ans. Webmarketeur. A l’écoute d’opportunités dans la région nantaise. Ex-EKYOG. Spécialisé dans l’univers du web, du marketing, de l’économie et de la finance.