Le mois de décembre marque souvent la fin de l’année en cours et annonce le début de la nouvelle année. En ce 9 décembre 2016, l’heure est déjà aux préparatifs pour les fêtes de fin d’année. Qui dit fêtes de fin d’année évoque forcément fête de Noël, et il est bien connu de tous que la tradition de Noël la plus partagée à travers le monde, c’est la pose du sapin.

En France et dans plusieurs pays d’Europe, le sapin Nordmann est le plus sollicité. Encore appelé sapin de Caucase ou sapin de Crimée, le sapin Nordmann est un arbre de la famille des Pinacées. Il tire son nom d’un planteur nommé Alexander von Nordmann. C’était un botaniste de Finlande qui avait découvert cet arbre dans le Caucase quand il était enseignant.  

La Bretagne et le sapin Nordmann

Bien qu’ayant été découvert en Ukraine, le sapin Nordmann connaît un franc succès en Europe et particulièrement en France. La Bretagne est la région qui a favorisé la culture de sapins Nordmann grâce à son climat approprié. En effet, il y a plus de 20 ans qu’un brave homme s’était penché sur la culture de sapin de Noël en Bretagne. Ce dernier avait reçu en héritage de plusieurs hectares de terre dont il ne savait pas quoi faire du fait de la qualité de celles-ci qui n’étaient pas adaptées pour la culture traditionnelle.

C’est alors qu’il se décida à planter une grande quantité de sapins Nordmann sur ses terres bretonnes. Le succès de ce premier essai fut largement satisfaisant. C’est la raison pour laquelle la Bretagne est devenue en quelques années l’endroit idéal pour la culture de sapins Nordmann. Le climat de la région est propice à cette culture, alors la Bretagne produit des milliers de sapins de Noël chaque année. D’ailleurs Le Calvez, PDG de la société Floval vend environ 120.000 sapins de Noël dont plus de la moitié sont issus des terres bretonnes. De plus, de nombreuses personnes préfèrent le sapin Nordmann étant donné que ses aiguilles sont plus souples et plus résistantes que l’épicéa.

De nouveaux investisseurs

Au vu des résultats obtenus ces dernières années, de nouveaux investisseurs danois et belges se sont eux aussi appliqués à l’obtention de terres agricoles en Bretagne pour y cultiver des sapins. L’objectif étant de les exporter massivement. Cette compétition est plutôt bénéfique pour la région qui renforce davantage son économie. A ce propos, la chambre d’agriculture de Bretagne reconnaît officiellement le Nordmann de Bretagne, suite à une démarche intentée par la compagnie Floval afin de pousser les propriétaires de terres à planter des sapins. Ceci étant, la Bretagne s’érige en référence en matière de culture et d’exportation de sapins.  

38 ans. Web Innovateur. En plein lancement d’une start-up innovante dans l’univers du web et des transports. Ancien consultant en stratégie digitale. Touche à tout.