Une fois encore, la Bretagne confirme sa place de choix dans l’évolution de l’économie française. Les chiffres ont confirmé que Lorient demeure le premier port de pêche de France, une information qui ne surprend guère étant donné que la région en général s’est hissée au premier rang dans le domaine de l’économie.

La pêche est l’une des activités à laquelle on associe souvent les bretons. Cette tendance est tout à fait justifiée dans la mesure où ces derniers excellent réellement dans ce secteur. On croirait presque que la Bretagne détient l’exclusivité des meilleures méthodes de pêche de toute la France. D’ailleurs, les chiffres sont assez expressifs.

Un secteur contrôlé par la Bretagne

Depuis bien des années déjà, la Bretagne est l’une des régions les plus productives de la France. Cette théorie est toujours aussi avérée avec la révélation des dernières statistiques qui montrent que Lorient situé au Morbihan a enregistré les meilleurs chiffres de pêche. En effet, on aperçoit au compteur 26 882 tonnes et plus de 86 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2016. Ces nouveaux chiffres sont meilleurs de 386 tonnes que ceux de 2015, de cette manière le port breton confirme à nouveau son statut de premier sur le territoire national.

En outre, cette progression montre clairement la détermination avec laquelle les ouvriers bretons travaillent. Bien que la pêche soit d’abord culturelle pour les régions maritimes, la Bretagne y accorde une importance particulière. De fait, on note une évolution de plus de 2,42% par rapport à 2015 soit plus de 2 millions d’euros de plus. Ces résultats impressionnants découlent tout simplement de nouvelles mesures qui ont été prise au cours de l’année dernière. La pêche hauturière a été adopté par les pêcheurs qui utilisent également des bateaux plus larges ; il s’agit précisément de bateaux de Scapêche, la succursale d’Intermarché.

Les chiffres détaillés

Voici une liste qui présente les chiffres en détails des statistiques de 2016, de même les espèces qui ont été recueilli quantifié en tonnes :

  • le merlu et le merluchon : c’est la toute première espèce qui a été pêché au port de Lorient avec 6400 tonnes en 2016
  • lingue franche encore appelée julienne : 3300 tonnes
  • baudroie encore appelée lotte : 2751
  • lieu noir : 1932 tonnes
  • sabre : 1800 tonnes
  • langoustine : 1048 tonnes
  • lingue bleue encore appelée élingue : 800 tonnes
  • congre : 780 tonnes
  • merlan : 650 tonnes

 

 

38 ans. Web Innovateur. En plein lancement d’une start-up innovante dans l’univers du web et des transports. Ancien consultant en stratégie digitale. Touche à tout.