Comment réduire son IFI grâce à l’investissement locatif ?

Maisons dans un lotissement

L’Impôt sur la fortune immobilière (IFI) concerne les contribuables dont le patrimoine immobilier net taxable dépasse le seuil de 1,3 million d’euros au 1er janvier de l’année de l’imposition. Si vous êtes soumis à l’IFI, il existe des solutions efficaces pour réduire son montant, notamment grâce à l’investissement locatif. En investissant dans l’immobilier locatif, vous pouvez effectivement bénéficier d’avantages fiscaux qui viendront alléger votre facture d’IFI. Explications !

L’utilisation du calendrier IFI

Le calendrier IFI est un outil permettant de déterminer les dates limites pour effectuer certaines opérations liées à l’imposition sur la fortune immobilière. Il indique notamment les dates limites pour déclarer votre patrimoine immobilier, payer l’IFI et effectuer certaines opérations de réduction d’impôt. Vous pouvez donc voir le calendrier ifi régulièrement pour maximiser votre ROI. Il est crucial de respecter les délais indiqués dans le calendrier IFI pour éviter les pénalités et les sanctions financières. Si vous ne déclarez pas votre patrimoine immobilier à temps, vous risquez par exemple de devoir payer une amende considérable. En utilisant cet outil, vous planifiez mieux vos actions pour réduire votre IFI et éviter certaines erreurs qui risquent de vous coûter cher.

A lire également : Comment faire de la défiscalisation immobiliere en Bretagne

Profiter des avantages fiscaux de l’investissement locatif

L’investissement locatif représente un moyen intéressant de réduire l’Impôt sur la fortune immobilière grâce aux multiples avantages fiscaux qu’il offre. Tout d’abord, les intérêts d’emprunt liés à l’acquisition d’un bien immobilier destiné à la location peuvent être déduits des revenus fonciers perçus. Cette déduction réduit le montant de l’impôt sur les revenus, mais également celui de l’IFI, car les revenus fonciers entrent dans le calcul de l’assiette de cet impôt. Les travaux de rénovation effectués dans le cadre d’un investissement locatif peuvent aussi être déduits des revenus fonciers. Enfin, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôts sur les investissements locatifs en Pinel (jusqu’à -21%) ou en Malraux (jusqu’à -30%).

Bien choisir le bien locatif

Définissez les bons critères de choix d’un bien locatif avant d’investir afin de réduire votre IFI. Soyez très attentif à l’emplacement. En effet, la localisation est l’un des facteurs les plus importants. Il vaut toujours mieux choisir un bien situé dans un quartier où la demande locative est forte. La proximité des transports en commun, des commerces, des écoles et des universités attire particulièrement les locataires.  Nous conseillons également de prendre en considération la qualité de la construction, le potentiel de valorisation et la demande locative dans toute la région. Calculez la rentabilité de l’investissement en tenant compte des coûts d’achat, des frais d’emprunt, des frais de gestion locative et des impôts fonciers.

A lire aussi : De l’immobilier consacré aux étrangers

Les précautions à prendre

Avant de vous lancer dans l’investissement locatif, il est important de prendre quelques précautions pour sécuriser votre placement et réduire le montant de votre IFI. Avant tout, il convient de bien étudier le marché immobilier local. Il faut aussi calculer les coûts et les avantages fiscaux pour mieux évaluer la rentabilité de votre investissement. Pour terminer, nous recommandons de choisir un gestionnaire immobilier professionnel pour gérer votre bien locatif, qu’il s’agisse d’un logement ou d’un local professionnel.