réception tv bretagne

Le changement dans la norme de télévision, passage à la TNT en Haute Définition, implique des bouleversements dans les foyers bretons. Ces derniers devraient recevoir après la nuit du 04 au 05 Avril leurs programmes de télé préférés sans succès. Les rayons de l’électroménager dans les grandes surfaces sont pris d’assaut par les téléspectateurs privés, qui espèrent combler l’attente avec des décodeurs. Focus.

La norme de la TNT

La bande de 700 MHz etait utilisée pour la diffusion de la télévision numérique terrestre (TNT), c’est-à-dire la télévision reçue par une antenne. Mais cette bande est progressivement transférée aux opérateurs mobiles depuis que le trafic de données a commencé à exploser avec l’avènement des smartphones et des tablettes. La généralisation de la norme MPEG-4 met fin à la double HD / SD diffusée certains canaux historiques nationaux gratuits sur la TNT (TF1, France 2, M6, Arte). Les signaux TNT doivent être éteints puis rallumés dans la nouvelle configuration, puis être redistribués par des milliers émetteurs à travers le pays. L’évolution de la norme aide à distribuer le même nombre de chaînes de télévision avec moins de fréquence (déplacement 8-6 multiplex).

La frustration des téléspectateurs bretons

Ces changements dans les normes de TNT, notamment la généralisation de la norme (HD-HD) MPEG-4 plus efficace, étaient censées être de bonnes nouvelles pour les foyers bretons. Mais malheureusement le contraire s’est produit car la TNT Haute Définition tarde à fonctionner. Les vendeurs de décodeurs des magasins de la région se font harceler par les clients, qui ne maitrisent pas les réglages sur leur téléviseur souvent mal été effectués. Ils ne peuvent plus regarder leur série ‘Scènes de Ménages’ sur M6 ainsi que leurs autres émissions préférées. Souvent le décodeur et le téléviseur ne sont pas compatibles à la TNT, des interventions sont souvent organisées pour régler la situation. Et pour couronner le tout, les décodeurs sont actuellement en rupture de stock. Une situation déplorée par les amateurs du petit écran…

24 ans. Rédactrice web indépendante / Formatrice en rédaction web. Autoentrepreneuse. Ex. Digitaleo. Spécialisée dans les univers lifestyle, mode, voyage et actu.