Il y a quelques mois, la Bretagne a lancé un programme de financement de projets par le biais d’une méthode participative qui permet à tous les intéressés de mettre la main à la pâte. Il s’agit d’une politique qui donne la possibilité aux populations de fournir des fonds pour des projets qu’ils trouvent dignes d’attention.

La stratégie de “crowdfunding”, qui est une manière de financement collectif, présente des avantages très importants. On découvre un projet qui est susceptible d’aider ou d’améliorer les conditions de vie d’un groupement, puis on décide d’y participer en contribuant à son élaboration.

Une aide précieuse pour la jeunesse

En général, les jeunes ont des idées brillantes, des projets qu’ils rêvent de réaliser à long ou à court terme. L’avantage avec la méthode participative c’est que si votre projet est assez intéressant, vous êtes accompagné financièrement durant tout le processus de réalisation de votre projet. Ainsi, vous vous faites une idée de la portée de votre projet et de l’intérêt qu’il suscite auprès des populations selon l’enthousiasme avec lequel les gens y participent.

De plus, si votre projet est financé à 70% par les cotisations populaires, l’administration régionale se charge de compléter les 30% qui restent afin que votre plan soit mis sur pied. Le fait de procéder de cette façon rend les jeunes compétitifs et plus rigoureux étant donné que chacun veut avoir l’opportunité de voir son projet prendre forme. Il n’y a pas de grandes conditions pour pouvoir présenter un projet, il faut juste être âgé entre 15 et 29 ans. De ce fait, les jeunes de la région bretonne font travailler leurs méninges pour assurer un avenir meilleur à la région et partant, une vie paisible aux générations futures.

Les plates-formes de financement

Pour réguler les différents financements qui viennent de part et d’autre, l’administration a confié la tâche à deux plateformes de développement, notamment Kengo et GwenneG. Ce sont des agences qui gèrent les projets de financement collectif en Bretagne. Une somme de 4000 euros sera attribuée à chacun des quatre projets qui remporteront le plus de financement des populations, c’est à dire les 70% requis. Pour le moment, il y a des projets qui se sont démarqués des autres. Il s’agit de : Héméra, Penn Ar Box, FoaliNet et Le Croissant Turbulent. Ces contributions vont permettre respectivement de publier des ebooks pour enfants, d’afficher des box cadeaux de produits bretons, de mettre en ligne une application sur la santé des poulains et pour terminer, de faire fonctionner une boulangerie bio. Des projets aussi innovants les uns que les autres, avec des jeunes prêts à donner de leur énergie et de leur intelligence pour en apporter plus à la communauté entière.

38 ans. Web Innovateur. En plein lancement d’une start-up innovante dans l’univers du web et des transports. Ancien consultant en stratégie digitale. Touche à tout.