La ville de Rennes est réputée pour ses belles villas bourgeoises reflétant son histoire. Rennes doit sa célébrité à l’Abbé Saunière, un curé qui a fait fortune à la suite de la découverte d’un trésor pendant la rénovation de la cathédrale.

Après sa mort, son histoire a été racontée et a été un moyen d’attirer les touristes. Par la même occasion, les chercheurs d’or se sont eux aussi installés dans la région afin de trouver d’autres trésors cachés.

Des maisons bourgeoises à l’architecture sublime

La construction des villas a commencé à prendre de l’ampleur à cette époque. S’en offrir était un signe de fortune ce qui naturellement conduit à une meilleure considération de la communauté.

maison-bourgeoise-rennes

Ces maisons luxueuses sont faites de briques, de pierres, d’ardoises pour se distinguer des maisons locales de l’époque. Plus le temps passe, plus une évolution au sein des nouvelles bâtisses a été observée. L’intérieur est d’autant plus luxueux et confortable. Voir ici des maisons bourgeoises à Rennes qui ont été rénovées et qui offrent aujourd’hui des prestations haut de gamme avec tout le confort qu’un bien de prestige exige. Ainsi les fenêtres sont changées et les ouvertures sont agrandies. Une cuisine équipée moderne est installée avec l’électro-ménager souhaitable pour convenir à toute la famille. Par ailleurs, une piscine vient souvent compléter le tableau.

Les atouts de ces villas

Chaque maison bourgeoise possède sa propre histoire. Les passionnés le savent et ils guettent la moindre anecdote sur telle ou telle villa.

Vivre dans ces lieux est donc une opportunité pour retracer la vie des anciens occupants ou de vivre dans une autre époque. De plus, ils sont tellement gigantesques pour certains que l’on ne peut que se réjouir de l’espace et du jardin qu’ils offrent. Ces endroits peuvent aussi servir de lieu de détente, de réflexion, … !

31 ans. Webmarketeur. A l’écoute d’opportunités dans la région nantaise. Ex-EKYOG. Spécialisé dans l’univers du web, du marketing, de l’économie et de la finance.