Comment concrétiser vos projets de création d’entreprise ?

Décider de créer une entreprise est une chose, mais concrétiser ce projet en est une autre. On est souvent impatient à l’idée de créer une entreprise pour offrir des biens et services, aider les personnes ou générer ses propres revenus. Cependant, quand vient le moment de la mettre en pratique, il arrive souvent qu’on rencontre certaines difficultés, ce qui rend sa concrétisation quelque peu difficile. Pour conduire votre projet jusqu’à sa mise au point, nous avons établi pour vous une liste des différentes étapes à suivre.

Définissez votre projet de création d’entreprise

Créer une entreprise n’est pas une chose à prendre à la légère. Il s’agit d’un projet qui ne réussit pas toujours chez tout le monde. Cependant, une fois finalisé, il peut offrir beaucoup d’avantages. Avant toute chose, il faut bien établir le projet, car sans une base solide, on ne peut rien construire. Pour s’assurer de la solidité et de l’efficacité du projet, il faut d’abord définir ses points essentiels.

A lire également : Mieux vivre dans un espace réduit

Dans cette partie, vous devez identifier deux points clés : votre implication dans le projet et le potentiel de développement de votre idée. Que voulez-vous faire exactement ? Pourquoi souhaitez-vous vous lancer ? Avez-vous ce qu’il faut pour créer une entreprise, aussi bien matériellement que psychologiquement ? Avez-vous besoin d’associés ou comptez-vous y aller en solo ?

Par la suite, vous devez définir votre cible, et évaluer le chiffre d’affaires potentiel à réaliser. Vous devez avoir à votre disposition les ressources nécessaires pour la réussite du projet. Mais d’abord et avant tout, vous devez définir des objectifs personnels solides et prouver vos compétences. En mettant en avant vos motivations, vous pourrez développer le projet idéal.

A lire aussi : Comment lutter contre la crise, expliqué par EmpruntGO

Étant donné que les démarches à suivre pour concrétiser votre projet sont un peu complexes, il est aujourd’hui possible de le faire en ligne, et même d’être accompagné. Vous pouvez rédiger automatiquement vos statuts, constituer facilement votre dossier, transmettre aisément et sous forme numérique votre dossier au greffe, etc. Il existe aussi plusieurs structures en ligne pour aider dans la création de son entreprise et faciliter les procédures administratives et légales.

Étudiez le marché sur lequel vous lancez votre entreprise

Connaître et maîtriser le marché sur lequel vous voulez vous lancer est primordial. Vous devez évaluer le potentiel commercial de votre idée sur les consommateurs. Concernant le service ou le produit à vendre, vous devez faire des recherches, afin de connaître les caractéristiques et les concurrents.

Après avoir demandé conseil auprès des spécialistes en la matière, vous devez faire un test avec un échantillon sur un groupe de personnes, et recueillir leur avis. En premier lieu, vous devez caractériser et spécifier le service ou le produit à offrir et établir la clientèle cible en fonction plusieurs critères (âge, sexe, professionnel ou particulier, etc.).

En ce qui concerne les concurrents, vous devez être en mesure de les connaître, de déterminer leur emplacement géographique et de définir les points communs entre vos produits et les leurs. Vous saurez ainsi comment vous démarquer. Par ailleurs, le meilleur moyen d’avoir des informations est de faire des enquêtes. Ainsi, essayez de mettre en place des sondages, des tests de produits, ou des recherches auprès des professionnels du même secteur.

Un autre moyen de collecter les informations est la documentation. Ceci peut se faire en lisant des articles sur Internet, en se référant à la presse du secteur, etc. Si vous vous rendez au tribunal de commerce, vous pourrez avoir des renseignements chiffrés sur les autres entreprises du secteur.

projet de création d'entreprise, étude de marché, démarches administratives

Établissez le business plan de votre société

Le business plan est considéré comme l’élément le plus important dans l’élaboration de votre projet. Ce business plan permettra de connaître toutes les informations concernant le projet. Il est notamment utile si vous avez des partenaires. Dans le business plan, vous devez mentionner votre parcours scolaire, vos motivations, vos ambitions et vos aspirations.

Concernant le projet, vous devez présenter le service ou le produit à proposer, et les analyses que vous avez faites. Il doit aussi être mentionné les moyens que vous avez à votre disposition, la vision de votre entreprise, la stratégie commerciale et l’analyse du marché.

Vous devez ensuite faire une présentation des finances. Vous préciserez tout d’abord le montant total de départ que vous avez à votre disposition. Ensuite, précisez aussi le montant dont vous avez besoin pour la mise en place du projet. À la fin, faites un aperçu de la rentabilité que peuvent espérer vos potentiels partenaires. Si vous avez besoin d’aides financières, n’oubliez pas de mentionner les différentes options que vous avez (emprunt, cagnotte, support des proches, etc.).

Demandez les statistiques au greffe du tribunal de commerce

Pour avoir une perception des prouesses des entreprises concurrentes, des produits et services qu’elles offrent et de leur notoriété, vous pouvez vous rendre au greffe d’un tribunal de commerce. Ce dernier met à votre disposition un outil qui vous permet de vous renseigner sur les entreprises du même secteur que vous.

Il faudra pour cela que ces entreprises soient inscrites au RCS (Registre du commerce et des sociétés) de Paris. Il leur suffit d’aller sur le site et remplir le formulaire en ligne. Elles renseignent également d’autres informations telles que la forme juridique, la date d’immatriculation, la dénomination, etc.

Faites une recherche d’antériorité et protégez votre marque

Dans le cas où il s’agirait de la création d’une marque, la démarche à suivre est un peu différente. D’abord, en vous rapprochant de l’INPI (Institut national de la propriété industrielle), vous ferez une recherche d’antériorité.

Cette recherche consistera à savoir si le sigle que vous avez choisi n’est pas déjà pris, s’il est disponible et surtout, s’il ne porte pas préjudice à des droits antérieurs de tiers. Pour déposer votre marque, vous devez constituer un dossier qui comportera une demande d’enregistrement, en cinq exemplaires, le tout sur des imprimés donnés par l’INPI.

Les imprimés doivent comporter l’identification du demandeur ou de son mandataire, qu’il soit physique ou moral. Vous devez y mettre la représentation de la marque, les produits et services de la marque, les classes dont les produits et services relèvent ou une petite description de la marque. La demande peut être déposée à l’INPI, dans un de ses centres de province ou au greffe du tribunal du commerce.

création d'entreprise, enregistrement de la marque, domiciliation

Domiciliez votre entreprise

La situation géographique de votre entreprise doit être bien pensée, et faite de manière stratégique. Le législateur a permis aux entrepreneurs d’implanter ou d’installer leur entreprise à domicile. Cependant, la durée de cette installation ne peut excéder cinq ans. Notez toutefois que le domicile d’un partenaire ou d’un associé ne peut servir de siège social pour votre entreprise.

Si vous ne souhaitez pas faire de votre domicile le siège social de votre société, vous pouvez aussi faire appel aux entreprises de domiciliation. Ces entreprises vous offrent un local, des bureaux et tout ce dont vous avez besoin. Mais pour le faire, il faudra, auparavant, avoir reçu un agrément délivré par le préfet. Les pépinières ou les incubateurs sont aussi d’excellents choix pour votre entreprise.

Ils sont généralement dirigés par des spécialistes en création d’entreprises, et vous suivent souvent de 23 à 48 mois. Vous pourrez aussi acquérir un fonds de commerce, prendre en location-gérance ou en gérance-mandat un fonds de commerce. L’autre alternative beaucoup plus simple est de louer un local pour votre entreprise et signer un bail commercial pour profiter du statut des baux commerciaux.

Déposez le capital de la société et rédigez les statuts

Après avoir suivi toutes les démarches précédentes, arrive maintenant le lancement du projet. Ici, il faut avant tout déposer les fonds soit dans un établissement de crédit qui doit être sur le territoire national. La Caisse des dépôts et des consignations, ainsi que les notaires sont aussi éligibles à recevoir les fonds qui constituent le capital de la société. La rédaction des statuts est la prochaine étape. Elle doit être bien faite pour ne pas avoir de problèmes d’ordre juridique.