Vous avez un projet de construction pour une résidence principale en Bretagne, et plus précisément dans le Morbihan ? Quels sont les prix pratiqués dans le 56 pour un terrain à bâtir en lotissement ? Pourquoi est-ce très souvent le meilleur choix pour votre projet immobilier ?

Terrain à bâtir : quel est le prix en lotissement dans le Morbihan ?

Comme souvent en Bretagne, le Morbihan voit se côtoyer deux types de résidences. Celles qui sont vouées à une occupation sporadique à la belle saison et les habitations principales. Ce qui nous intéresse ici, ce sont ces dernières, mais surtout le prix des terrains en Morbihan.

A lire en complément : Le prix de l’immobilier en Loire Atlantique

En lotissement, le prix moyen pour une parcelle d’une superficie de 500 m² avoisine les 80 000 euros. Ce tarif a tendance à grimper dès lors que l’on se rapproche de la côte ou d’une grande ville. A l’inverse, il baisse si l’on s’enfonce dans les terres bretonnes. Par ailleurs, en début de commercialisation, certaines parcelles peuvent être proposées à un prix supérieur en fonction de leur emplacement. Ainsi, celles qui sont au fond d’un cul-de-sac sont bien souvent les premières à être vendues. Elles sont donc souvent un peu plus coûteuses.

Toutefois, sur un même secteur, on peut aisément trouver des terrains viabilisés en lotissement dès 40 000 euros, voire 30 000 euros. Dans ce cas, c’est généralement la superficie qui est un peu réduite. Elle est souvent de l’ordre de 320 m² à 380 m². Ces terrains plus petits s’adressent à de futurs propriétaires qui ne veulent pas être esclaves de leur jardin. Ils recherchent alors davantage un espace vert qui soit le prolongement de leur terrasse. Cela peut par exemple être pour profiter du soleil ou pour prévoir un coin balançoire pour les enfants.

Lire également : Découvrez les avantages d’acheter dans un programme neuf

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ces surfaces plus réduites qu’auparavant sont de plus en plus demandées. Non seulement elles ne nécessitent quasiment aucun entretien, mais en plus, elles sont bien plus abordables d’un point de vue strictement financier.

Une mutualisation des coûts pour un accès facilité à la propriété

De prime abord, on pourrait toute de même penser que d’acheter un terrain en dehors d’un lotissement est la solution financièrement la plus intéressant. Il n’y a d’ailleurs qu’à regarder le prix du mètre carré qui semble bien plus alléchant.

Toutefois, il faut comprendre ce qui fait le prix d’un terrain. Car outre une surface, acheter une parcelle en lotissement, c’est profiter d’un travail et des nombreuses démarches qui ont été effectués au préalable par le lotisseur :

  • le bornage de la parcelle dont la surface est connue avec exactitude et répertoriée au cadastre ;
  • la viabilisation, c’est-à-dire, le raccordement aux différents réseaux. Il s’agit de l’eau potable, des eaux pluviales, de l’assainissement, de l’électricité et de la téléphonie. Parfois, il faut même ajouter le gaz ;
  • l’étude préalable du sol et du sous-sol qui permet de déterminer le coût d’une future construction.

Toutes ces démarches ont un coût. Quand elles sont effectuées directement par un particulier, celles-ci font rapidement grimper le prix de mètre carré, parfois au-delà de ce qui est proposé en lotissement. Pourquoi ? Parce que le lotisseur bénéficie d’un tarif privilégié pour chacune de ces opérations du fait les entreprises se déplacent une seule fois pour l’ensemble des terrains.