Tous les ans, En Bretagne, des milliers d’animaux sont abandonnés ou perdus. Plutôt d’acheter un chien dans un élevage, mieux vaut préférer l’adoption d’un chien recueillis dans l’un des nombreux refuges bretons de la SPA. Quels sont les frais à prévoir ? Comment trouver le bon compagnon à quatre pattes ?

Un coût à prendre en considération avant d’adopter

Avant même d’envisager l’adoption d’un chien dans l’un des refuges de la SPA en Bretagne, il faut savoir que ce geste vous engage, y compris financièrement.

A lire aussi : Quelle est la meilleure période pour partir en Bretagne ?

Ainsi, la Société Protectrice des Animaux prodigue systématiquement des soins vétérinaires à chaque chien qu’elle recueille. Au moment de l’adoption, vous devrez vous acquitter de ces frais qui oscillent entre 250 euros et 300 euros, et ce, qu’il s’agisse d’un berger allemand, d’un bulldog anglais ou d’un golden retriever. Ces frais incontournables correspondent aux frais de vaccination, de tatouage et de stérilisation.

Il est par ailleurs conseillé de souscrire rapidement à une assurance pour chien. A l’image d’une mutuelle, cette assurance canine prend en charge tout ou partie des soins vétérinaires à venir. En effet, comme tout être vivant, votre futur compagnon peut tomber malade ou se blesser. Les radiographies, traitements médicamenteux et autres opérations chirurgicales peuvent alors coûter très chers. Opter pour une assurance canine, c’est bénéficier d’un remboursement jusqu’à 80% des frais que vous avez engagés.

A lire en complément : Le Breton Benoit Saout remporte le Venetian

Comment se déroule une adoption ?

Comme c’est le cas en France, les refuges de la SPA en Bretagne sont débordés par le nombre d’abandons qui ont fait un bond considérable depuis 2019. Alors, comment procéder pour trouver le chien qui vous convient ?

Liste des SPA en Bretagne

Le mieux pour trouver le refuge le plus proche de chez vous, c’est de vous rendre directement sur https://www.la-spa.fr/adopter-animaux.

En Bretagne, il y a notamment :

  • Ille-et-Vilaine (35) : refuge de la Verdière à Sainte Marie de Redon et Le Bois Pinson à Vitré ;
  • Morbihan (56) : refuge d’Inzinzac ;
  • Finistère (29) : les refuges du Cozon, de Plouhinec et de Quimper (Corniguel) ;
  • Loire Atlantique (44) : refuge de Pornic – Saint Père – Clion sur mer.

Un animal avec lequel vous vous sentez bien

Les refuges publient en ligne le profil des animaux qu’ils ont recueillis. Toutefois, se focaliser sur un toutou que vous auriez choisi en ligne est une erreur. Pour trouver le compagnon qui fera un bout de route à vos côtés, rien ne remplace le fait de se rendre sur place pour rencontrer plusieurs chiens.

C’est ensuite à vous de voir si le courant passe avec l’un d’aux, si vous craquer pour lui et si celui-ci semble apprécier votre compagnie. Pour cela, les bénévoles sur place proposent généralement de passer du temps avec lui, par exemple en le promenant dans l’enceinte de la structure quand c’est possible. Prenez le temps de l’observer, de voir comment il se comporte avec vous.

Si un début de complicité s’installe, ne vous précipitez pas pour autant. Renseignez-vous sur l’animal. Est-il sociable avec les autres chiens ? Cherche-t-il le contact humain ? Est-il affectueux ? Propre ? Quel est son état de santé physique et psychique ? Une fois tous ces éléments en votre possession, vous serez en mesure de déterminer si oui ou non, cet animal peut entrer dans votre foyer et y trouver sa place.