carte à jouer

Les Bretons aiment les jeux de cartes : Rondelig, Jahal ou autres, les jeux de cartes font partie de la culture bretonne. Mieux encore, les Bretons sont très bons aux jeux cartes.

Prenons l’exemple du poker : deux jeunes bretons, Adrien Allain et Antoine Saout, se sont brillamment illustrés ces dernières années dans des tournois internationaux. Originaire de Morlaix, Saout a fini en finale du plus gros tournoi du monde, les World Series of Poker de Las Vegas, par deux fois. En 2009, il avait fini troisième et en 2017 il termina à la cinquième place. Il y a quelques jours, Antoine Saout a remporté le tournoi du Venetian (Las Vegas) face à 1 600 adversaires et pour un gain de 137 000 dollars.

Son parcours est le parcours classique de la nouvelle génération de joueurs qui gagnent aujourd’hui des millions au poker après avoir commencé en ligne. Antoine Saout a commencé à jouer au poker en ligne en 2007 et deux ans plus tard il était à la table finale du plus grand tournoi du monde ! Il est arrivé là en mettant à profit l’offre des plateformes de poker en ligne. Ce qu’elles permettent en effet à quiconque débute, c’est de se familiariser avec le jeu et de progressivement peaufiner sa stratégie, sans stress, sans la pression de perdre de grosses sommes d’argent. Le poker, on va le voir, a en effet beaucoup évolué au cours de ces 15 dernières années et Saout, lui, a déjà empoché 7,7 millions de dollars.

Alors, à quoi doit-on cette évolution du poker?

On l’a dit, le formidable succès du poker en ligne est en grande partie responsable de la nouvelle image du jeu, de la démocratisation du poker et de la présence dans le circuit international de joueurs plus jeunes. Les plateformes de poker en ligne, les jeux vidéos, les séries ou les retransmissions télévisées de tournois depuis les années 2000, ont transformé l’image d’un jeu réservé à l’élite (et presque confidentiel), en un jeu ouvert à tous.

Pour s’initier et se mesurer à des joueurs du monde entier, il suffit d’une connexion internet. Une conséquence est que l’écart entre les pros et les amateurs s’est réduit : désormais des joueurs amateurs (et qui ont fait leurs débuts en ligne), se retrouvent propulsés à la table des pros !

Autre évolution, les applications mobiles devancent l’ordinateur. Aujourd’hui les joueurs sont nomades, ils jouent n’importe où. Et si le profil des joueurs a changé, c’est aussi le cas de leur préparation, avec un focus sur la préparation mentale digne d’athlètes de haut niveau pour améliorer l’attention et la concentration notamment. Cette approche inclue le yoga et la méditation.

Cette popularité du poker en ligne et du poker tout court, ne se dément pas. Il semblerait que le poker en ligne ait un bel avenir devant lui avec notamment l’arrivée il y a quelques mois, de CoinPoker, une salle de poker révolutionnaire utilisant la cryptomonnaie. Le rapport 2018 de l’ARJEL (Autorité de Régulation des Jeux En Ligne) confirme d’ailleurs que les chiffres du poker en ligne sont en hausse pour le premier trimestre 2018, ce qui confirme la tendance observée en 2017.

Antoine Saout incarne donc la réussite de la nouvelle génération. Génération de jeunes joueurs promis à un bel avenir, pourvu qu’ils aient la bonne main ! Saout a en outre, un formidable atout : il est Breton et peut compter sur le soutien de toute une région.

[PHOTO par Cukierek / CC 0]