remontées capillaires

Les remontées capillaires ou remontées d’humidité par capillarité sont un phénomène physique créé par l’humidité qui migre du sol pour monter dans les murs. Cela est souvent dû au niveau de porosité élevée des matériaux constituant ces murs. Ces remontées peuvent être à la base de véritables problèmes lorsqu’elles ne sont pas traitées.

Comment détecter les remontées capillaires sur vos murs ?

Lorsqu’on est confronté aux remontées capillaires, il faut agir rapidement pour éviter que les matériaux de construction ne se dégradent sous l’effet de l’humidité. Il y a ainsi des observations qui devraient vous alerter.

Lire également : Comment choisir votre barbecue à gaz ?

Les premières observations sont dans la plupart des cas, des traces d’humidité sous les murs. Vous remarquerez aussi qu’à ces différents endroits, la peinture se décolle et se désintègre, ainsi que les papiers peints. Faites appel à une entreprise RGE comme CBH à Lorient dès que vous faites le constat des premiers signes.

Lorsque le problème persiste, cela peut conduire au développement des mousses, des moisissures et des champignons qui sont nocifs pour la santé. D’un autre côté, les matériaux de votre installation située à ces endroits commenceront à se détériorer. Les structures en bois sont souvent les plus touchées.

A découvrir également : Après l’été, installez votre hamac à la maison

Vous aurez des dépôts blanchâtres qui se créeront vers le bas. Votre chambre sera toujours humide et il y aura une mauvaise odeur constante dans la maison à cause des moisissures. L’apparition de ces symptômes doit vous inciter à effectuer une évaluation complète des murs de votre maison. Pour cela, faites appel à Centre Breton de l’Habitat, un professionnel de l’assèchement qualifié RGE.

Comment se fait le traitement de la remontée capillaire ?

Une des solutions utilisées pour régler les problèmes des remontées capillaires est l’injection dans les murs détériorés d’un produit hydrofuge qui s’y infiltrera. Ce produit permettra au mur de s’assécher rapidement. L’injection répond à une procédure stricte.

En premier lieu, le spécialiste effectue un bilan général pour connaître les murs touchés afin de retirer la peinture des zones atteintes. Les papiers peints et tout autre élément utilisé pour revêtir les murs sont également retirés avant que commence le traitement. Ensuite, le professionnel va forer des trous dans les parties humides depuis l’extérieur sur tous les 10 ou 15 centimètres.

Pour la suite de l’opération, le professionnel se sert d’une pompe spéciale pour injecter le produit hydrofuge à des mesures précises. Il faut en effet injecter 1 litre et demi à 2 litres et demi par mètre et par profondeur de 10 centimètres. 48 heures après l’opération, le produit est déjà parfaitement solidifié et devient une barrière étanche et définitive contre l’humidité. Ce procédé arrêtera l’évolution des remontées capillaires.

Une fois les travaux achevés, les trous créés pour injecter le produit dans le mur sont refermés. Ensuite, le mur est traité avec des agents anti-salpêtres, anti-champignons pour faire disparaitre les champignons et le salpêtre qui se sont formés.

Après le traitement, l’assèchement des murs va se faire graduellement. Cela peut prendre 6 à 12 mois selon l’ampleur de l’humidité. Les travaux de peinture et de finition pourront se faire lorsque la dernière trace d’humidité aura disparu.

Les produits utilisés pour traiter les murs contre les remontées capillaires sont indolores, et sans danger pour la santé des personnes occupantes. De plus, selon la qualité du produit utilisé, le traitement hydrofuge peut maintenir votre mur protégé pendant une dizaine d’années, voire plus.