cooperations-inter-culturelles

La vie en autarcie a été bannie il y a bien longtemps, de plus en plus les cultures s’ouvrent les unes aux autres et cet assemblage apporte plusieurs avantages considérables. Ces politiques culturelles visent à créer l’ouverture, à promouvoir la tolérance, selon les droits de l’homme et les différentes valeurs culturelles de chacun. En effet, la Bretagne alimente plusieurs coopérations inter-culturelles qui favorisent l’échange artistique avec l’Europe voire le monde.

Les objectifs visés

Dans le cadre de la coopération interterritoriale, on note une vingtaine de projets culturels ou artistiques avec Nantes, une dizaine de projets en cours avec Saint Malo. Ces coopérations ont pour but de rapprocher les professionnels de la culture autour des préoccupations communes telles que : la mobilité des publics entre les villes, la complémentarité des équipements et des événements, l’échange entre experts de l’art et de la culture, la coproduction de projets, la synergie des projets artistiques et culturels à l’international ainsi que le renouvellement et renforcement des rapports aux publics.

Par ailleurs, La Bretagne à travers la ville de Rennes considère la coopération inter-culturelle internationale comme étant importante dans le sens où elle permet l’échange dans les domaines comme le tourisme, l’action sociale et la solidarité, et la gestion urbaine de l’environnement. La Bretagne soutient également les activités culturelles des pays en voie de développement dans l’intention de participer à la construction d’une société plus solidaire et de favoriser une politique de coopération décentralisée qui respecte les différences.

24 ans. Rédactrice web indépendante / Formatrice en rédaction web. Autoentrepreneuse. Ex. Digitaleo. Spécialisée dans les univers lifestyle, mode, voyage et actu.