boule bretonne

L’été arrive à grande vitesse et, cette année encore, on pourra compter sur la Coupe du Monde de football pour nous divertir pendant quelques semaines puisque le Mondial féminin se déroulera en France le mois prochain. On le sait, les Bretons sont des grands passionnés de ballon rond. Nombreux sont ceux qui célèbrent actuellement la montée du Stade Brestois en Ligue 1 tandis que d’autres pleurent la relégation de Guingamp en deuxième division. Le football, au niveau local comme au niveau régional, rythme souvent le weekend des Bretons. Mais ce n’est pas le seul divertissement qu’ils apprécient. En effet, la Bretagne regorge de sports et de jeux typiquement locaux. Découvrez-les tous un par un pour ajouter du piment à vos journées et/ou à vos soirées. Jouez en mode breizh !

La Bretagne, une région qui a sa propre culture du divertissement

C’est indéniable, tout le monde vous le dira, les Bretons aiment bien ne rien faire comme les autres. Ils sont extrêmement fiers de leur culture et ils font donc en sorte de continuer à la faire vivre autant que possible. Pour preuve, selon un sondage mené par l’association Bretagne culture diversité il y a quelques années, 86,5% des Bretons déclarent se sentir attachés ou très attachés à la région et à sa culture. C’est donc très logiquement qu’ils persistent à faire vivre certains jeux et sports qui n’existent nulle part ailleurs.

Toute l’année, le « gouren », aussi appelé lutte bretonne, rassemble de nombreux adeptes dans les 4 départements de la Bretagne. Ce sport est tellement célèbre, en fait, qu’il se pratique même désormais au niveau international grâce au Championnat d’Europe de Luttes Celtiques. Aussi, aux quatre coins de la Bretagne, chaque été, se déroulent divers festivals qui font la part belle aux autres sports bretons tels que le lever de perche, gwernian ar berchenn, et le jeu du court-bâton, Baz Yod. Le premier jeu consiste à lever à la verticale une très longue perche en bois lestée d’un poids tandis que le second voit deux joueurs s’opposer en position assise pour ramener un bâton de leur côté. Au-delà des sports physiques, d’autres jeux bretons existent en faisant aussi appel à la précision et à la réflexion.

palets

Le palet Breton, un jeu incontournable !

La Bretagne, le paradis des amateurs de jeux de palets

Qu’on se le dise, encore en cette année 2019, nombreuses sont les familles qui jouent au palet dans leur jardin lors de réunions familiales ou plus simplement lors de soirées ensoleillées tout au long de l’été. Pour les Bretons, une partie de palet peut être aussi intense et pleine de surprises qu’une partie de Texas Hold’em ou d’Omaha hi-lo : chacun joue son jeu et cherche à dégommer ses adversaires, au sens propre comme au figuré.

Pour jouer au palet breton, il ne faut pas grand-chose : chaque joueur doit disposer de deux disques d’environ 5 centimètres de diamètre et d’un centimètre d’épaisseur. À cela, on ajoute un troisième disque, plus petit ou de taille égale et appelé « maître », qui sert de cible à atteindre. Officiellement, la partie de palet breton se joue en 12 points mais, en réalité, les joueurs peuvent déterminer entre eux le nombre de points à atteindre.

Les jeux de cartes qui rivalisent avec le poker dans le cœur des Bretons

Selon l’idée reçue qui touche beaucoup la Bretagne, il y pleut souvent. En cela, les jeux et sports bretons que nous venons de vous présenter ne sont pas forcément les plus attirants lorsque le ciel est gris et que les averses menacent. Heureusement, comme les Bretons aiment jouer n’importe où et n’importe quand, ils ont aussi pensé à créer des jeux traditionnels en intérieur. De nombreux jeux de cartes bretons existent ainsi. Au-delà du jeu Unan Daou Tri pour apprendre les chiffres en breton et du poker, qui réussit de plus en plus aux Bretons, comme l’illustre bien le Morlaisien Antoine Saout, qui cumule plus de 5 millions de dollars de gains depuis ses débuts il y a dix ans, le tarot celtique fait figure de favori auprès des locaux.

cartes

Les Bretons sont des amateurs de cartes !

Aussi, l’Aluette, aussi connu sous le nom de la vache ou jeu de la vache, est un jeu de cartes qui séduit de nombreux adeptes en Bretagne. Contrairement au poker, ce jeu se pratique en équipe. Il oppose deux équipes de deux. Mais, comme au poker, discrétion et bluff sont les maîtres-mots du jeu puisqu’il faut être capable de transmettre des informations sur ses cartes respectives le plus discrètement possible.

Enfin, le jeu de carte le plus populaire en Bretagne hors-jeux classiques comme le poker, le tarot et la belote est sans aucun doute le Rondelic, aussi appelé Rondelig en breton. On en sait finalement très peu sur les origines de ce jeu de cartes dont les règles se rapprochent beaucoup règles du poker. Il aurait été pratiqué dans un premier temps dans le secteur de Camaret et dans la région brestoise, avant de s’exporter un peu partout en Bretagne. Entre 4 et 8 joueurs peuvent prendre part à chaque manche. Chance et stratégie rythment ce jeu, qui a donc de nombreux points communs avec le poker au-delà des règles. De quoi confirmer que les Bretons sont de grands joueurs !

Blanc Manger Coco, le jeu breton d’un nouveau genre

Enfin, impossible de parler des jeux bretons qui ont marqué ces dernières années sans évoquer le phénomène Blanc Manger Coco, très (très) éloigné des jeux traditionnels bretons. Si l’on s’en tient à la boîte, il s’agit du « premier jeu pour adultes pensé par des ados et produit par des enfants ». Politiquement incorrect et insolent, ce jeu fait un carton chez les jeunes comme chez les moins jeunes en s’invitant souvent en soirée ou à l’heure de l’apéritif. Ce sont deux Bretons qui ont inventé ce jeu, qui consiste à compléter des phrases à trou avec des propositions toutes plus terribles que les autres. Concrètement, celui qui a la proposition qui amuse ou qui choque le plus remporte la manche. De quoi changer des traditionnelles soirées poker ou Monopoly entre amis, c’est certain. Merci les Bretons !