Michel Thème est un Breton originaire de Quimper et cofondateur de la plate-forme programmatique Web JobToSee. Michel revient plusieurs fois dans l’année à Quimper rendre visite à sa famille domiciliée dans le quartier d’Ergue Armel. Ayant passée toute sa scolarité à Quimper et à Saint-Brieuc, il a également étudié à l’ISAIP Angers – Institut supérieur d’action nationale et de production et suivi une formation MBA Spécialisé Marketing Commerce Sur Internet au Pôle Universitaire Léonard de Vinci à la Défense (Paris).

Breton est fière de l’afficher, Michel, aux commandes d’un projet d’un enjeu sociétal est chargé de convaincre les acteurs du développement économique des régions et les professionnels de rejoindre le programme. La plate-forme programmatique Web JobToSee donne l’accès à un réseau de professionnels aux jeunes scolarisés, leurs parents, des adultes en réorientation pour découvrir des métiers en entreprise, au bureau …

Michel, comment développez-vous votre réseau ?

Nous travaillons essentiellement avec les acteurs du secteur, associations, fédérations professionnelles et les RH des grandes entreprises. Toutefois notre plus forte activité consiste à présenter par e-mail et au téléphone notre programme. Nous contactons les professionnels en les invitant à s’inscrire sur notre site web. Nous les rencontrons à travers les moteurs de recherche, les salons etc. Viennent ensuite nos opérations de prospection auprès des petites et moyennes Pme, Tpe et également auprès des artisans, des e-commerçants et des professions libérales.

Comment vous démarquez-vous de vos concurrents ?

Notre ambition est de donner l’accès à un réseau de professionnels et cette égalité des chances passe par un travail de conviction au quotidien. Nous nous différencions de nos concurrents par une plate-forme web simple d’utilisation, autonome et performante. JobToSee indemnise ses partenaires professionnels parce que ceux ci mobilisent du personnel et cela leur coûte de l’argent, alors qu’un de nos concurrents directs fait payer les entreprises. Nous nous pensons que l’engagement du jeune ou du parent payant la prestation est plus fort et rassure le professionnel. D’autre part nous ne souhaitons pas nous arrêter à une mise en relation, nous proposons des services d’accompagnement en orientation et un service de notation permettant d’apporter des informations complémentaires sur la qualité des prestations des formations et des conseilleurs, coachs en orientation scolaire.

Qu’aimez-vous le plus dans dans votre travail ?

Ce que j’aime le plus, c’est la liberté d’agir sans contrainte. Cette liberté, hélas disparaîtra dans le temps j’en suis conscient car le développement d’une plate-forme d’intermédiation a comme répercussion de plus fortes activités et de plus grandes responsabilités. Aujourd’hui, l’idée même de construire son chemin dans un univers ou l’enjeu sociétal est très difficile reste stimulant. Et puis, accompagner et aider des chefs d’entreprises de Tpe, Pme ayant peu de ressources interne pour trouver des talents gratuitement donne du sens à notre combat. Sincèrement, je pense que les chefs d’entreprises sont dans l’attente de ce type de démarche. La plupart ne savent pas ce qu’est le RSE, la marque employeur, les ambassadeurs, ne savent pas comment faire de la transmission de savoir etc. Cependant ils doivent prendre conscience que sans eux, ce programme se développera lentement. Ils ne doivent plus se plaindre, attendre sans agir, comme dit le proverbe « Aide toi et le ciel t’aidera »

Avec le recul, quel conseil pourriez-vous donner à d’autres jeunes entrepreneurs ?

Je vais vous surprendre je n’ai pas de conseil à donner sauf peut être de lire le Best seller de Jason Fried et David Heinemeier Hansson, REWORK Réussir Autrement.

Pourquoi avoir choisi le secteur de l’orientation ?

Les rencontres de la vie sont souvent imprévisibles. J’ai rencontré mon associé développeur web lors d’un voyage dans le pays de mon épouse. C’est lors d’un dîner avec des amis qu’est venu l’idée de travailler ensemble. Évidemment l’idée me semblait totalement folle de m’investir dans cette aventure alors que ma situation financière risquait de devenir difficile. Heureusement, sur le plan familiale je suis hyper soutenu. Mon épouse est mon principal moteur. Maintenant je peux répondre à votre question précédente : principal conseil : soyez bien accompagné et impliqué votre épouse (ami/famille) pour la réussite de votre projet. Mais revenons aux raisons principales qui m’ont amenées à devenir un acteur du secteur de l’orientation. Lors de discussion avec des parents amis ayant rencontrés des difficultés dans la poursuite des études de leurs enfants on se demandaient comment faire lorsqu’on arrête des études en cours d’année ? Comment faire pour éviter de se tromper d’orientation, de dépenser encore de l’argent inutilement dans des formations inutiles ? Il n’y a rien ! Mise à part les salons de l’orientation ou il n’y a que des professionnels pour vendre leurs formations. Rien pour prendre en main ces accidents de la route scolaire, personnes pour répondre à la seule question qui vaille : comme puis je faire pour découvrir des métiers en entreprises lorsque je suis seul dans mon coin ?

Aujourd’hui, quel est votre résultat ?

On découvre qu’il y a beaucoup de diseurs mais peu de faiseurs…Ya ka ! On constate également que certaines associations d’entreprises (Mouvement des Entreprises , Medef, CPME etc,) ne jouent pas le jeu. Elles ne cherchent qu’une chose augmenter leur nombre de membres mais pas à diffuser l’information auprès de leurs membres professionnels. Cependant il existe des pépites et c’est celles ci que nous recherchons pour travailler ensemble.

Sur notre site web, nous affichons les professionnels partenaires de JobToSee. Tout est dit, ceux qui y sont affichent leurs valeurs de solidarité intergénérationnelle et de citoyenneté, les autres devront se confronter à leur communication, à leurs clients…

38 ans. Web Innovateur. En plein lancement d’une start-up innovante dans l’univers du web et des transports. Ancien consultant en stratégie digitale. Touche à tout.