La linogravure est une technique de gravure ancienne qui offre de larges explorations artistiques. Déjà expérimentée par Picasso et Matisse à leur époque, la linogravure séduit de jeunes artisans qui souhaitent créer et exprimer leur univers.

Comment fonctionne la linogravure ? Découvrons cet art peu connu !

A voir aussi : À la découverte de la gamme Brutal Force

Qu’est-ce que la linogravure ?

La linogravure est une technique de gravure dérivée de la xylographie. Grâce à la méthode de l’estampe, il est possible de refaire un dessin sans que vous ayez besoin de le reproduire à chaque fois. En somme, c’est une sorte de tampon plus élaboré permettant plus de créativité.

Cette technique permet de créer de belles illustrations idéales pour décorer vos murs. D’ailleurs, de plus en plus d’artistes proposent leurs créations sous la forme d’affiche artisanale. De quoi personnaliser votre décoration de façon unique !

A lire aussi : 4 lieux incroyables à visiter en Bretagne

Pour créer une linogravure, on utilise une plaque fabriquée à partir de linoleum. C’est ce même matériau que l’on utilise pour recouvrir les sols des habitations. Si certains revêtements appelés « linos » sont composés en fait de plastique, le linoleum est pour sa part fait à partir d’huile de lin. C’est d’ailleurs de là que vient son nom. Ce matériau naturel a la particularité d’avoir l’odeur du lin, une odeur reconnaissable que connait bien sûr n’importe quel linograveur. En plus du lin, le linoleum est composé de gomme, de résine et de poudre de liège. Condensé dans une toile de jute, on forme ainsi une plaque d’une certaine épaisseur.

Le linoleum se trouve peu finalement dans les magasins de bricolage mais plutôt dans les boutiques spécialisées d’arts. Les linoleums vendus sont en effet de couleur unie et sans couche de vernis. Une plaque de linoleum a pour but d’être simple à graver. Grâce à des outils adaptés, le linograveur creuse des sillons comme bon lui semble et dans le sens qui lui convient. C’est là la différence avec la gravure sur bois, la gravure s’effectue dans ce cas en respectant le sens des fibres et suivant les charnières.

Le linoleum a la particularité aussi d’être plus souple s’il est chauffé. Par conséquent, une plaque un peu froide en hiver peu s’assouplir près d’un radiateur et faciliter le travail de gravure.

Comment graver un linoleum ?

Pour graver un linoleum, il convient de creuser certaines parties afin de former un motif qui constituera le modèle à encrer. Ce sont les parties laissées, non évidées qui sont importantes et qui servent à créer le motif voulu. Il faut donc penser son motif en négatif, c’est-à-dire qu’il faut penser à ne pas tracer les lignes noires du dessin, mais creuser les parties blanches. Il est naturel que les débutants en la matière se trompent parfois !

Pour évider le linoleum, on utilise des gouges. Comme les outils d’un sculpteur, les outils du linograveur sont composés de manches et d’embouts à forme variables. Droites ou arrondies, les gouges sont utiles pour élaborer un motif de la façon la plus précise possible.

Imprimer son motif

C’est l’étape finale. On recouvre la plaque de linoleum d’encre grâce à un rouleau conçu pour cela. Les encres utilisées sont différentes selon les pratiques et peuvent être d’une épaisseur variable. Cela dépend de sa composition (huile ou eau).

On plaque ensuite le motif sur le support souhaité (papier, tissu…). La pression exercée doit être importante et la mieux répartie possible sur la totalité du motif. Les personnes les plus équipées possèderont une presse taille-douce.