Épilation à la lumière pulsée : fonctionnement et contre-indications utiles à connaitre !

L’épilation à la lumière pulsée est un traitement très innovant, adapté notamment aux petites zones du corps telles que l’aine et le visage, et qui permet de réduire de manière significative la pilosité des zones traitées. Mais découvrons-en davantage sur cette méthode d’épilation et s’il existe des contre-indications.

A lire en complément : Politiques : qui passe ses vacances en Bretagne ?

Dépilation

Éliminer définitivement les poils indésirables est le rêve de nombreuses femmes : parmi les nombreuses méthodes d’épilation, on est de plus en plus enclin, en effet, à choisir celles qui ralentissent le plus possible l’odieuse repousse des poils.

Parmi les méthodes d'”épilation définitive”, nous trouvons l’épilation à la lumière pulsée qui, plus qu’un choix décisif, parvient à réduire considérablement les poils dans les zones traitées mais ne garantit pas leur élimination définitive, c’est toutefois l’une des techniques d’épilation les plus innovantes. Mais voyons comment fonctionne la photo épilation à la lumière pulsée et s’il y a des contre-indications.

A lire en complément : Les Bretons, toujours grands amateurs de bière

Comment fonctionne l’épilation à la lumière pulsée ?

L’épilation à la lumière pulsée est souvent recommandée pour minimiser le problème des poils indésirables, notamment dans les petites zones telles que le maillot et le visage, mais elle est aussi souvent utilisée pour les jambes, avec des résultats moins satisfaisants.

Ce traitement de photo épilation utilise une technique similaire à celle de l’épilation au laser, mais dans ce cas il ne s’agit pas d’un faisceau laser, mais d’une lumière très intense qui est distribuée par impulsions grâce à une machine appelée “flash”. Cette machine agit sélectivement sur le follicule pileux individuel : en absorbant cette lumière très forte, la mélanine, le pigment qui colore le cheveu, subit une augmentation de température, l’énergie est alors convertie en chaleur qui est transmise au bulbe pileux, qui fond.

Cependant, cela ne crée aucun problème pour la peau environnante, qui n’est en aucun cas endommagée. Avant de commencer la séance dans un institut de beauté, on applique un gel qui va agir comme un conducteur tout en protégeant la peau. Une fois la zone à traiter préparée, l’opérateur émettra, par le biais de la machinerie appropriée, ces impulsions de lumière sur la zone à traiter. Le traitement, pour être efficace, doit être effectué lorsque le follicule pileux est en phase active, c’est-à-dire lorsque les poils poussent.

Quelle est la différence avec les autres méthodes d’épilation et quels en sont les avantages ?

Par rapport aux méthodes traditionnelles d’épilation telles que l’épilation à la cire chaude, l’épilation à la cire froide, l’épilation arabe, l’épilation électrique, la crème dépilatoire et le rasoir, l’épilation à la lumière pulsée ne se contente pas d’éliminer les poils instantanément, mais agit en profondeur dans le but de minimiser la repousse des poils dans la zone traitée.

Cependant, il ne s’agit pas d’une méthode définitive et elle fonctionne mieux lorsqu’elle est utilisée sur de petites zones du corps : aine, aisselles, visage, elle n’est pas recommandée pour les jambes car il est difficile de traiter des zones uniformément plus grandes.

Mais quels sont les avantages de l’épilation à la lumière pulsée ? Après environ 3 séances de traitement, les poils sont de plus en plus fins et repoussent très lentement. Il s’agit également d’un traitement presque indolore : en effet, vous ne ressentez qu’un léger picotement au niveau du bulbe pileux.

Pour qui est-il recommandé ?

L’épilation à la lumière pulsée est recommandée pour les personnes à la peau claire et aux cheveux foncés, tandis qu’elle n’est pas très efficace ou pas du tout sur les cheveux blonds, roux, blancs et gris. En effet, la lumière pulsée affecte la mélanine et ne peut jamais être efficace sur les poils clairs. Ce traitement ne convient pas non plus à ceux qui ont la peau très foncée, en effet dans ces cas, pour éviter la formation de taches, il est nécessaire de régler la machine à une puissance plus faible, ce qui affecte le résultat final.

Même les personnes à la peau bronzée doivent éviter le traitement : avant de procéder à l’épilation à la lumière pulsée, il est nécessaire d’éviter toute exposition au soleil dans les 48 heures précédant et suivant la séance.

Sessions et coûts

L’épilation à la lumière pulsée nécessite un traitement qui peut varier de 5 à 10 séances d’une durée de 15 à 30 minutes, en fonction de la zone à traiter, à effectuer tous les mois. Pour la moustache et les sourcils, il y a environ 4 séances tandis que, pour les autres zones, de 8 à 10 séances. Il est ensuite conseillé de faire un traitement d’entretien tous les deux mois, ou à chaque fois que des poils apparaissent, peut-être en raison de changements hormonaux ou de médicaments qui remettent le follicule en activité.

Les coûts varient en fonction de la zone à traiter, allant de 50 à 70 euros pour les zones moins étendues, jusqu’à 100 euros et plus pour les jambes. Avant de commencer le traitement, demandez toujours l’avis de votre esthéticienne de confiance qui évaluera les caractéristiques de vos cheveux et de votre peau pour garantir un traitement efficace et sûr.

L’épilation à la lumière pulsée DIY fonctionne-t-elle ?

Si vous voulez essayer l’épilation à la lumière pulsée chez vous, vous pouvez utiliser l’un des nombreux appareils disponibles sur le marché, dont le prix varie de 200 à plus de 500 euros. Par rapport au traitement dans le centre de beauté est donc moins coûteux et plus pratique, car il est fait à la maison, mais les résultats viennent plus lentement, aussi il est la plupart du temps l’équipement qui peut être utilisé pour quelques fois, après quoi ils ont besoin d’une recharge qui peut coûter de 200 à 300 euros.

En général, 4 à 6 traitements sont nécessaires, à faire tous les 15 jours, pour voir les premiers résultats.

Avertissements et contre-indications

Il est conseillé de parler à un médecin avant de commencer un traitement à la lumière pulsée pour être sûr d’agir en toute sécurité. Voici les principaux avertissements.

  • Avant de procéder à l’épilation à la lumière pulsée, évitez d’exposer votre peau au soleil pendant au moins 48 heures. Dans tous les cas, il est préférable de ne pas effectuer le traitement sur une peau très foncée ou bronzée.
  • Évitez l’exposition au soleil pendant deux semaines après le traitement pour éviter la formation de taches.
  • Il est conseillé d’effectuer le traitement en hiver.
  • Epilez la zone à traiter au moins 3 jours avant avec un rasoir.
  • Avant la séance, il faudra appliquer un gel ou une crème anesthésiante spéciale. En outre, l’opérateur devra fournir des lunettes de protection qui devront être portées pendant toute la durée du traitement.

Il est nécessaire d’effectuer plusieurs séances à quelques semaines d’intervalle pour obtenir les résultats souhaités.
Enfin, il est important de rappeler que l’épilation à la lumière pulsée ne résout pas définitivement le problème des poils indésirables, mais qu’elle peut réduire la repousse jusqu’à 90 %.

Quelles sont les principales contre-indications ?

L’épilation à la lumière pulsée n’est pas recommandée en cas de :

  • Dermatite atopique, plaies, eczéma, cicatrices et grains de beauté, dans ce dernier cas un stick de protection solaire peut être appliqué, mais ce sera à l’opérateur d’évaluer en fonction du cas spécifique.
  • Pendant la grossesse et l’allaitement.
  • Prise de médicaments photosensibilisants comme les antibiotiques ou les pilules contraceptives ou en présence de certaines maladies comme le diabète et le lupus.
  • Si vous êtes sujet à des allergies.