Comment renouveler son permis de travail Suisse ?

Pour obtenir un permis de travail en Suisse lorsque vous êtes étranger, vous devez suivre certaines procédures qui dépendent de plusieurs facteurs, tels que l’origine, l’expérience professionnelle et les diplômes. Le temps nécessaire pour obtenir un permis de travail suisse varie également en fonction de la situation. Tous ces critères entrent en jeu, mais si vous souhaitez plus d’informations sur le sujet, cet article vous aidera beaucoup.

Quelles sont les démarches administratives à suivre pour obtenir un permis de travail suisse ?

Le système dans lequel fonctionne la Suisse est un double système d’obtention d’un permis de travail pour les étrangers. Les résidents de l’Association européenne de libre-échange (AELE) et de l’Union européenne ont le droit de se déplacer en Suisse et d’y travailler en toute liberté. S’ils n’ont pas de contrat de travail, ils ont la possibilité de rester en Suisse jusqu’à 6 mois pour trouver du travail. Mais pour les étrangers tiers les pays, qui sont beaucoup plus compliqués et stricts, doivent passer par des procédures administratives très approfondies. Il est possible d’avoir un contrat de travail, mais sans permis de travail, alors que pour vivre en Suisse, vous avez besoin des deux. Avoir un contrat de travail comme celui d’un paysagiste à Genève ne signifie pas nécessairement que vous obtenez la permission pour tout cela. Toutefois, si vous pouvez obtenir les deux, vous pouvez vous installer avec votre conjoint et vos enfants si vous en avez.

A lire également : Comment trouver un logement étudiant sans revenu ?

Comment obtenir un permis de travail suisse en tant que citoyen de l’UE ou de l’AELE ?

Toute personne dans l’UE ou dans l’AELE peut trouver du travail et vivre en Suisse en toute liberté. Mais les ressortissants de Bulgarie, de Roumanie et de Croatie sont soumis à la loi, au principe de la préférence nationale. Il existe plusieurs types d’autorisations désignées par des lettres, à savoir :

  • les congés de courte durée (L) ;
  • permis de séjour (B) ;
  • permis d’établissement (C) ;
  • permission bordure (G).

Chaque permis a sa propre réglementation, le permis à court terme (L) est un permis déterminé conformément au contrat de travail, il dure de 3 mois à un an. Si une personne ne reçoit que 3 mois de validité pour son permis, elle peut le prolonger et demander le permis L. Quant au titre de séjour (B), il est destiné aux étrangers ayant un contrat CDI ou CDD d’au moins un an. Il est possible de le renouveler pour 5 ans supplémentaires, mais vous devez rester actif dans votre travail. Ce type de permis est également destiné aux personnes qui ont des moyens financiers même si elles n’ont pas d’activité professionnelle en Suisse. Il suffit de respecter les procédures administratives. Quant au permis d’établissement, ce dernier fait référence aux personnes séjournant en Suisse depuis plus de 5 ans, afin qu’elles puissent bénéficier du permis (C) qui a une durée illimitée. Enfin, le le permis frontalier désigne les personnes domiciliées dans un autre pays qui travaillent pour la Suisse à distance. Pour obtenir ce permis, ces personnes doivent rentrer dans leur pays au moins une fois par semaine.

A lire aussi : Quelles sont les véritables causes de la première guerre mondiale ?

Comment puis-je obtenir un permis de travail suisse pour un citoyen de pays tiers ?

Les ressortissants de pays tiers en dehors de l’UE ou de l’AELE doivent obtenir un contrat de travail signé et validé, ainsi qu’un permis de séjour en Suisse. Il est important de savoir qu’un employeur n’a le droit de faire appel à un étranger que s’il ne trouve pas de candidat suisse compétent dans son domaine. Vous devrez alors privilégier les citoyens de l’UE et de l’AELE par rapport aux autres étrangers en provenance de pays tiers. Il est donc très difficile de résider en Suisse si l’on vient d’un pays tiers étranger, il faut vraiment être extrêmement qualifié, compétent et surtout multilingue pour avoir la possibilité d’être accepté. Alors On retrouve donc le permis de court terme (L) d’une durée maximale de 12 mois, le permis de séjour (B) renouvelable après 12 mois et l’employeur doit rester dans la commune où se situe son travail. Enfin, le permis d’établissement (C) fait référence aux personnes ayant séjourné en Suisse dont le séjour a été interrompu pendant 10 ans, le permis est délivré par les cantons . Sinon, pour l’annonce du séjour, ces citoyens d’autres pays doivent faire une annonce dans les 15 jours au niveau des autorités municipales et c’est l’employeur qui est en charge des procédures d’immigration.