C’est évident ! La force externe ou interne d’un pays se trouve dans sa capacité à pouvoir se défendre. Cette défense réside sur les épaules des vaillants soldats de ce pays. Parlant de soldat, les militaires sont les armes humaines les plus redoutables d’un pays lorsque l’on tient compte des compétences dont ces derniers disposent. En Bretagne, ces militaires disposent de plusieurs bases opérationnelles ou non, qui leur permettent de prendre des décisions stratégiques, ou de raconter l’histoire de leurs parcours valeureux. Quelles sont les bases militaires dont dispose la Bretagne ?

Le fort national de Saint-Malo

Comme on en parlait en introduction, il existe plusieurs bases militaires en Bretagne. Sur certaines bases sont même exposés de grandes œuvres militaires ou arsenal de combat, tel que Le Flore.

A découvrir également : Les Bagadou se préparent au concours de Brest 2017

Ainsi, la première base militaire dont fera objet cet article, c’est le fort national de Saint-Malo. Monument emblématique de l’environnement Maloin, ce fort a été construit en 1689, par les architectes Vauban et Garangeau, afin de garantir la protection de la cité. C’est un fort qui n’a jamais été pris, du fait de sa défense qui n’a jamais manqué le rendez-vous. Ce fort a été construit en granite de Chausey au milieu de la mer. Ayant plusieurs anciens noms dont fort royal et fort impérial témoignent de son importance, jadis.

Le Château de Vitré

Bâtît sur un éperon rocheux, Le Château de Vitré a traversé plusieurs siècles depuis les époques du moyen âge. D’ailleurs, il offre un exceptionnel point de vue sur la cité. Pont-levis de bois, archères, canonnières, mâchicoulis, c’est un bâti qui dispose de tous les attributs d’un château médiéval. Aujourd’hui, cette ancienne résidence du baron de Vitré abrite un beau musée.

A lire aussi : Les élèves optent pour des études en internat

La base navale de Brest

Brest est une base navale de Bretagne encore fonctionnelle, qui abrite 42 navires sur les 97 que l’on recense actuellement en France. On peut dénombrer aujourd’hui sur cette base navale au moins 3000 marins, en services. On y recense également de façon générale 12 000 personnes qui travaillent dans cette zone militaire de 300 ha. Durant certaines périodes précises de l’année, à certaines heures, les marins eux-mêmes accueillent des visites durant une à deux heures, gratuitement.

Le Fort de Porh Puns

Située à l’entrée de la rade de Lorient, la presqu’île de Gâvres a abrité plusieurs édifices côtiers qui sont destinés à protéger la citadelle de Port-Louis. Durant la Seconde Guerre mondiale, elle a également servi de protection à la rade de Lorient et à sa base sous-marine. Le premier fort qui a été construit à Gâvres en 1695 est le Port-Puce ou Porh Punz en breton, par la décision du marquis de Lavardin, afin de protéger Port-Louis.

On y dénote 10 canons et 2 mortiers. À la fin du XVIIIe siècle, il est doté d’un corps de garde intégré, puis d’un rempart ayant une capacité d’accueil de 60 hommes. Quelques années plus tard, ce fort a subi de profondes modifications dues à l’ajout de terre et la construction d’un magasin à munition.