Trouble du travail

Sylviane est originaire de Nantes, non loin de la Bretagne. C’est ici qu’elle a décidé d’y installer son cabinet de consultation. Elle se propose pour vous accompagner afin d’améliorer vos conditions de vie au travail. Elle répond aujourd’hui à nos questions sur son métier de psychologue du travail qu’elle exerce à Nantes.

Sylviane Vallée

Décrivez le type de travail que vous faites le plus souvent : 

Mon activité se partage en 4 domaines :

  1. Les actions sur site c’est à dire dans les entreprises/institutions, pour l’analyse du travail et la recherche de compréhension sur ce qui vient mettre à mal des salariés. J’aime ce type d’intervention car c’est un travail que je réalise avec les salariés/agents eux-mêmes, en groupe. Ce sont les experts de leur travail, il le vivent au quotidien, donc ce sont les mieux placés pour m’en parler et pour me dire comment ils parviennent à dépasser les difficultés auxquelles ils sont bien évidemment confrontés.
  2. Les consultations « Souffrance & Travail » qui s’adressent aux salariés qui vivent des situations pénibles dans le cadre de leur activité professionnelle. Je  leur permets de comprendre ce qui s’est passé, comprendre la chronologie de la dégradation de la situation de travail, comprendre comment ils en arrivent à un tel point de non retour avec leur environnement de travail, et je les aide à se reconstruire et reconstruire un nouveau projet professionnel si un retour dans ce travail n’est pas envisageable.

Ce sont les 2 activités que je pratique quotidiennement.

Viennent ensuite les actions de formation, pour les entreprises ou l’université de Nantes où je suis chargée d’enseignement en psychologie du travail, puis les bilans professionnels, et bilans de personnalité pour les personnes qui veulent faire un travail sur elles-mêmes, apprendre à mieux se connaitre, à mieux s’apprécier.

Quel conseil donneriez-vous à un client qui cherche à embaucher un professionnel de votre secteur ?

Le professionnel, de mon point de vue, doit avoir :

  • une expérience très variée du monde du travail
  • des études de psychologie du travail orientées sur l’analyse du travail, la clinique du travail
  • qu’il ait fait un vrai travail d’analyse sur sa propre histoire professionnelle, sur les étapes difficiles de son histoire au travail.

Comment vous démarquez-vous de vos concurrents ?

J’ai une très bonne connaissance du monde du travail du fait de mes multiples expériences de travail dans de nombreux domaines : santé, industrie, collectivités locales, tertiaire, etc, et ça aide énormément. Travailler sur la souffrance au travail et sur la qualité de vie au travail nécessite de connaitre le travail et de savoir en parler.

J’ai une très bonne connaissance de la santé au travail car j’ai passé de nombreuses années dans des services de santé au travail.

J’ai également la particularité d’avoir suivi une spécialisation en psychopathologie du travail, avec Christophe DEJOURS et Marie PEZE. C’est ce qui m’a permis d’ouvrir une consultation dite « Souffrance & Travail » à Nantes et de recevoir en consultation des salariés en souffrance à cause de leur travail, des salariés ou agents qui traversent une situation très pénible et qui ne savent pas comment s’en sortir.

Trouble du travail

Finit les problèmes au travail avec Sylviane Vallée

Qu’aimez-vous le plus dans votre travail ?

Ce que j’aime le plus, c’est permettre aux salariés de mettre des mots sur leurs maux, donner du sens à leur souffrance, les aider à faire le point sur ce qu’ils veulent vraiment et à se reconstruire, à aller mieux.

Et puis, également, intervenir dans les lieux de travail, avec des groupes de salariés, pour analyser le travail et améliorer les dysfonctionnements. Le travail est un merveilleux opérateur de santé pour peu que les conditions de travail soient propices au développement des individus qui y travaillent. Quand les dirigeants d’entreprises auront compris que la santé au travail et la qualité de vie au travail sont indispensables à la santé et à la performance de l’entreprise, je pense que nous aurons fait un grand pas en avant.

Quelle est la question que vos clients vous posent le plus souvent, et que leur répondez-vous ?

Une question fréquemment posée est la suivante : combien de temps ça va me prendre avant d’aller mieux ? Est-ce que je vais m’en sortir ? Qu’est-ce que je vais devenir ?

A toutes ces questions je réponds oui, ça va aller mieux, oui vous allez sortir de cette situation angoissante et douloureuse, oui vous allez rebondir, oui vous retrouverez votre capacité à retravailler. Ça va prendre un peu de temps, mais oui vous allez retrouver un équilibre dans votre vie.

Pour quelles raisons avez-vous choisi votre métier ?

Les raisons de mon choix apparaissent dans le nom de mon entreprise : HUMAN & SENS, le travail autrement.

« Human & sens » pour un monde du travail plus humain, plus respectueux de l’individu et pour un travail qui a du sens aux yeux des personnes qui le réalisent.

« Le travail autrement » pose clairement l’idée que le travail doit être amélioré. Nous sommes parvenus à des conditions de travail défavorables et délétères qui abiment et épuisent les individus. N’oublions pas que les hommes et les femmes sont la richesse des entreprises. Imaginer des usines qui marcheraient toutes seules sans individus, certains s’y sont essayés mais ça ne marche pas. Il est temps de créer des conditions favorables à l’individu, à son bien-être, et ce faisant, à la performance des entreprises.

Le travail autrement

Le travail autrement !

J’ai le désir et la conviction de pouvoir participer à ce changement, à cette amélioration.

A cela s’ajoute le désir d’aider les salariés et agents écorchés, abimés par le travail, à se réparer,  à aller mieux et à repartir vers une nouvelle expérience de travail.

Continuez-vous, de quelque manière que ce soit, à vous informer et/ou apprendre sur les innovations dans votre secteur professionnel ?

Oui bien sûr, et c’est indispensable. Je participe à des congrès, à des colloques, je continue à me former sur différentes approches de psychothérapie et je lis beaucoup d’ouvrages sur la clinique du travail.

38 ans. Web Innovateur. En plein lancement d’une start-up innovante dans l’univers du web et des transports. Ancien consultant en stratégie digitale. Touche à tout.