Tout ce qu’il faut savoir avant de partir au Québec – Canada

Il y a plusieurs raisons de partir au Québec – Canada : sa grandeur géographique (2e plus grand pays du monde) offre une énorme variété d’options, le sirop d’érable, le fromage artisanal, l’observation de baleines, les aurores boréales, le peuple accueillant, le patin à glace en pleine natures, les incontables pistes de ski et les paysages à couper le souffle, en plus, 30% de la population canadienne parle français, dont la majorité se trouve au Québec. Mais, avant de voyager, il faut connaître quelques petits détails pour profiter encore plus de votre séjour canadien où la seule préoccupation sera de se relaxer dans un chalet au bord d’un lac.

La meilleure période pour partir

La meilleure période pour partir dépend du but de votre voyage. Par exemple, entre les mois de novembre à mars les températures sont basses et vous aurez des pistes de glace naturelles pour patiner dans les lacs et des endroits idéales au ski partout. Alors, pour les passionnés des sports d’hiver, c’est le moment parfait ! Faites attention, quand même parce que la température peut descendre jusqu’à -20 degrés. Mais, si vous préférez le trekking au milieu des montagnes ou si simplement vous préférez la chaleur, allez-y entre juin et septembre où la température moyenne est de 25 degrés.

A lire également : La beauté de la Bretagne, les plaisirs de l'été

Transport

Vous pouvez louer une voiture avec votre permis de conduire. En conduisant, n’oubliez pas que la circulation se fait à droite et que vous devez vous arrêter avec les clignotants allumés quand un bus scolaire est arrêté. Faites attention à la traversée de motoneiges et d’animaux. En ce qui concerne les transports en commun, l’autobus est le moyen de transport urbain le plus populaire. Il faut acheter un billet ou un laissez-passer, il vous donnent un accès illimité pendant un mois ou plus, c’est l’option moins chère.

Valise

Bon, le Québec change beaucoup de température dans une même semaine malgré la distinction de saisons. Alors, soyez sûr d’emporter des lunettes de soleil, un parapluie et une écharpe dans une valise. Il faut avoir au moins un manteau coupe-vent et imperméable au-cas-où… Mais, si vous ne voulez pas acheter ce type de vêtement, vous pouvez en louer un dans un magasin, il y a également l’option de livraison dans une adresse désirée, il ne faut que réserver d’avance par internet. Les chasse-moustiques et la crème solaire sont importants aussi. N’oubliez pas l’adaptateur ou un convertisseur parce que le courant est de 110 volts.

A lire en complément : Les paysages bretons, une nature à photographier !

Les documents de voyage

Vous savez déjà qu’il faut avoir un passeport valide et des billets d’avion, mais, selon votre  pays de provenance, il vous sera demandé d’obtenir un visa de visiteur ou une autorisation de voyage électronique (AVE). Les Français, les Belges et les Suisses, par exemple, doivent remplir le formulaire en ligne avant de réserver votre billet d’avion. Mais ne vous inquiétez pas, parce que c’est un processus simple. Si vous avez besoin d’autres types d’informations, vous pouvez appeler l’ambassade/consulat du Canada dans votre pays ou visiter le site du ministère Immigration, Réfugiés et Citoyenneté du Canada.

Comment obtenir le visa canadien

Pour un visa touristique, la procédure est simple grâce aux services d’**iVisa**, tout ce que vous devez faire c’est : remplir un formulaire en ligne, télécharger une copie de votre passeport et payer les frais du visa (tout peut se faire en 15 minutes). Ensuite, laissez le travail à l’équipe de professionnels expérimentés qui s’occuperont de votre demande pour que vous obtiendrez un [eVisa canadien] rapidement et à preuve d’erreurs. La documentation obligatoire pour le voyage n’est pas difficile à obtenir, mais c’est un détail important pour pouvoir entrer sur le territoire canadien.