Le CNAM (le Conservatoire National des Arts et Métiers) de Bretagne propose et dispense des formations professionnelles depuis de nombreuses années dans la ville de Vannes. Avant que son offre s’étoffe et s’oriente vers les services, découvrez pourquoi ce centre est historiquement lié à l’industrie…

Usine Michelin à Vannes

Répondre aux besoins en formation d’un industriel

Le CNAM et la ville de Vannes, c’est une histoire qui dure depuis plus de 25 ans. Bien que peu le sachent, c’est la société de pneumatique française Michelin qui est à l’origine de l’ouverture de ce centre de formation à Vannes. En effet, le spécialiste du pneu qui s’est implanté dans les années 80 dans cette ville, eu besoin quelques années plus tard d’un centre de formation capable de mettre ces équipes à niveau sur le plan techniques et scientifique.

Les acteurs économiques locaux le savent bien, rien de tout ça n’aurait été possible sans la motivation et la conviction de l’infatigable François Nedellec décédé l’année dernière à l’âge de 81 ans. Fervent défenseur de l’élévation individuelle grâce à la formation, François Nedellec dirigea l’usine Michelin pendant 16 avant de prendre sa retraite.

S’adapter ensuite à l’air du temps

Aujourd’hui le CNAM propose des formations bien éloignées de celles dispensées à l’époque. Le Conservatoire s’est orienté vers les services comme la comptabilité, le transport ou encore l’informatique pour coller aux demandes de la nouvelle génération.

Au total, le CNAM Bretagne c’est plus de 350 formations professionnelles et 80 diplômes qui peuvent vous permettre d’acquérir de nouvelles compétences utiles pour votre carrière.

38 ans. Web Innovateur. En plein lancement d’une start-up innovante dans l’univers du web et des transports. Ancien consultant en stratégie digitale. Touche à tout.