Depuis la fin du XIXe siècle, le football est devenu un sport populaire en Bretagne. Aujourd’hui, l’engouement des Bretons pour ce sport n’est plus à démontrer. La coupe du monde 2018 s’approche et ils ne comptent point rester en marge de l’évènement. Découvrez ce qu’il en est.

Les Bretons et les paris sportifs

Voilà une manière intéressante pour jouir au maximum d’une compétition. Les déconvenues ? On ne s’en soucie guère, car on fait assez attention pour éviter les banqueroutes. Bien que certains préfèrent s’occuper autrement, d’autres ne se laissent point intimider. La peur ne saurait être au rendez-vous d’autant plus qu’on peut commencer par tester sans risque en profitant des bonus de bienvenue. Eh oui ! C’est bien des paris sportifs qu’il s’agit. Avec un bon bookmaker comme Unibet parier foot devient bien plus facile. De nombreuses personnes ont déjà touché le jackpot grâce aux paris et c’est le moment de s’investir davantage, surtout à l’approche de la coupe du monde 2018. Les Bretons l’ont compris. Avec l’évènement planétaire réunissant divers peuples autour du ballon rond, les bookmakers proposent des bonus très alléchants et des cotes bien meilleurs. Il faut donc profiter de la situation lorsque les offres des sites de paris en ligne sont dans leur meilleur jour.

Certes, on joue et on rejoue afin de se constituer un joli capital pour bien s’amuser et se faire de l’argent pendant la période de la coupe du monde, mais comme nous l’avons dit plutôt, on fait aussi attention. Bien que l’ARJEL (autorité de régulation des jeux en ligne) fait de son mieux pour protéger les joueurs, l’endettement, la dépendance et l’isolement, on s’en méfie. On évite donc de parier sur des équipes qu’on ne connait guère. De plus, avec les paris foot, tout le monde le sait, il faut repérer plutôt la prochaine rencontre sur laquelle miser, puis analyser les statistiques et les enjeux, pour mieux jouer. Cependant, il ne faut pas chercher à se refaire. Il faut plutôt faire fi des émotions et accepter sportivement la perte d’un pari, quand elle subvient.

Préparer le voyage en Russie pour le grand évènement 2018 du ballon rond

C’est le moment parfait pour voyager en Russie et les Bretons s’affairent déjà. Quoi de plus normal si vous adorez le football. Voilà une brèche qui s’ouvre à vous afin que vous pussiez visiter le pays de la vodka. Pour séjourner sans difficulté en Russie pendant tout le tournoi, il faut commencer à se préparer dès maintenant.

D’abord le visa, il faudra l’obtenir à temps. Certes, un système de facilitation est prévu par le gouvernement russe. Mais, comme rien n’est encore confirmé, autant prendre les devants.

Ensuite vient l’hébergement. Quand on sait que les prix des maisons d’hôte ou des chambres d’hôtel connaitront une augmentation fulgurante pendant la coupe du monde en Russie, on sait aussi que la meilleure chose à faire est d’opter pour une réservation au plus tôt. Mais, on saura vigilance garder pour éviter les arnaques.

On pense aussi aux billets dont les prix varient suivant plusieurs critères : le type de match, le siège choisi, l’avancée dans la compétition (les huitièmes, les quarts, les demies ou la grande finale). Rien que pour la finale, les prix s’étalent de 105 $ à 1100 $. Alors, il y a de quoi se préparer afin de choisir les billets pour de meilleures places dans les gradins, et ce, en fonction de son budget.

Il faudra certainement voyager à travers toute la Russie pour soutenir l’équipée nationale. Mieux, ce sera le moment idéal pour découvrir les villes avoisinantes et les lieux intéressants du pays organisateur. Toutefois, il faudra anticiper sur les possibles décalages horaires. En effet, vu l’immensité de la Russie, il y existe plus de cinq fuseaux horaires différents. Alors, autant bien les maitriser si vous devez faire des vols intérieurs.

Comme nous l’avons annoncé plus haut, les bretons savent exactement à quoi s’en tenir pour une coupe du monde réussie.