Faut-il intégrér des SCPI dans une assurance-vie ?

Faut-il intégrér des SCPI dans une assurance-vie

On note une chute des rendements du fonds euro de l’assurance-vie depuis de nombreuses années. L’épargnant qui désire augmenter les revenus son contrat a alors la possibilité de placer une partie de son capital en unités de comptes, ou encore choisir les SCPI. Beaucoup se demandent d’ailleurs s’il est intéressant d’intégrer des SCPI dans leur assurance vie. Pour en savoir plus sur la rentabilité de cette option et prendre la meilleure décision, restez sur cet article.

SCPI en assurance-vie : quels avantages ?

Les SCPI sont accessibles en direct et vous pouvez les acheter à travers une assurance vie ; on parle alors de SCPI en assurance-vie. Mais, il convient de préciser que vous ne pourrez pas accéder à toutes les formes de SCPI avec cette assurance. En effet, vous devez faire le choix entre les options proposées par la compagnie d’assurance ou l’établissement bancaire qui édite votre contrat. La plateforme scpi-8.com vous fournit d’ailleurs plus d’informations à ce propos.

Lire également : Maisons luxueuses de charme en Bretagne

Ainsi, il est impossible de bénéficier d’une assurance-vie 100% SCPI. Cependant, vous pouvez placer une grande partie de votre capital. De même, vous avez la possibilité d’acquérir des parts et ce, en direct. L’assurance-vie avec SCPI octroie une certaine flexibilité aux épargnants. Les SCPI permettent principalement de placer dans le secteur immobilier sans solliciter les services d’un notaire, et vous évitent les problèmes relatifs aux loyers impayés et à la gestion locative.

Dans la majorité des cas, il est recommandé de faire l’acquisition de parts de SCPI sur votre assurance-vie, car cela permet de bénéficier des atouts en termes de fiscalité et de flexibilité de l’assurance-vie, sans oublier le potentiel de revenus des SCPI. Les SCPI sont plus rémunératrices que les autres placements et le coût d’acquisition des parts est généralement décoté. Par ailleurs, les revenus ne feront pas l’objet d’imposition comme des revenus de capitaux mobiliers.

A lire en complément : Comment bien choisir sa porte d’entrée ?

il intégrér des SCPI dans une assurance-vie

Les inconvénients des SCPI en assurance-vie

Certains spécialistes du domaine partagent l’avis selon lequel il est plus judicieux de faire un placement sur des SCPI en direct ; cela veut dire en dehors de l’assurance-vie, et ce, pour des motifs de revenu net et de fiscalité. Le premier inconvénient de l’association assurance/SCPI est relatif aux frais. À ceux liés au contrat d’assurance, c’est-à-dire les tarifs de gestion, d’arbitrage, il faudra ajouter des frais relatifs aux SCPI :

  • Les coûts d’achat des parts,
  • Les tarifs liés à la gestion annuelle qui sont facturés par l’entreprise de gestion.

Autre désavantage des SCPI en assurance-vie, c’est le fait que la personne assurée ne veuille pas choisir l’une des sociétés de gestion sélectionnées par la compagnie d’assurance ou encore l’établissement bancaire.

La fiscalité des SCPI en assurance-vie

Quand les SCPI font partie du contrat d’assurance-vie, vous bénéficier d’une fiscalité très avantageuse de ce placement. Et ce, que ce soit durant la vie du contrat ou au décès du titulaire, quand le capital revient au bénéficiaire par le biais de la clause prévue à cet effet.

Il faut savoir qu’en dehors du cadre de rachat ou retrait, les profits générés par les SCPI (ainsi que ceux issus d’autres éventuels supports comme les unités de compte par exemple) sont exemptés de fiscalité. Celle-ci n’entre en jeu que lorsqu’il y a un rachat partiel ou total et varie en fonction de l’ancienneté du contrat.