Créer une entreprise est généralement un parcours de combattant. Il y a de nombreuses démarches administratives à effectuer pour créer légalement sa société. De plus, il est important de veiller au financement de la société. Ce sont des points qui empêchent de nombreuses personnes de se lancer même si elles ont de très bonnes idées. Pour réussir dans la création de votre entreprise, vous pourriez avoir besoin de l’aide des chambres de commerce et d’industrie. Les CCI sont des organismes consulaires mis en place et répartis sur l’ensemble du territoire français. Ils volent au secours des personnes qui désirent créer ou reprendre une entreprise.

Le rôle des CCI dans la création de votre entreprise

Les chambres de commerce et d’industrie sont à la disposition des personnes qui veulent se lancer dans la création de leur entreprise. Ce sont des organismes qui veillent à la protection des entrepreneurs face aux différentes instances du gouvernement et des autorités internationales. Ces organismes sont alors au service des entrepreneurs sur différents points.

Les CCI peuvent jouer un rôle de conseiller lorsque vous avez une idée relative à la création de votre entreprise. Elles pourront intervenir pour étudier la faisabilité de votre projet et le redéfinir s’il a du potentiel. Ces organismes peuvent vous aider à comprendre les démarches nécessaires à faire pour obtenir votre numéro SIRET par exemple. Il vous est également possible d’obtenir des formations qui vous permettront de créer une entreprise étape par étape. Vous pourrez ainsi obtenir des données fiables quant à l’établissement de votre business plan ou au choix de votre statut juridique. Les CCI peuvent également mettre les entrepreneurs en relation avec leurs partenaires experts par exemple.

Quelles sont les principales aides à la création d’une entreprise ?

Il existe de nombreuses aides à la création d’une entreprise.

Les aides sociales

Ici, il y a principalement l’ACCRE, l’aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d’une entreprise. Avec cette aide, les créateurs et les repreneurs d’entreprise profitent d’une exonération des cotisations relatives aux régimes d’assurance auquel ils sont redevables. Cependant, il faut avoir un profil donné pour bénéficier de cette aide. L’ACCRE est ainsi destiné aux demandeurs d’emploi non indemnisés ayant été inscrits à Pôle Emploi pendant au moins 6 mois au cours des 18 derniers mois. Les personnes salariées ou licenciées d’une société faisant l’objet d’une procédure de sauvegarde, de redressement judiciaire ou de liquidation judiciaire aussi.

Les aides financières

Les CCI peuvent aider à obtenir différentes aides financières. Parmi les plus connues, il y a le prêt NACRE, mais elle n’est disponible que dans certaines régions. On distingue aussi le prêt d’honneur du réseau entreprendre et le micro crédit de l’Adie.

Les aides relatives à l’accompagnement et à l’information

Ici, il s’agit principalement des aides mises à disposition pour mieux cerner les différentes étapes de création d’une société. Vous pouvez par exemple vous rendre sur le site de l’AFE ; il s’agit d’un site d’informations mis à la disposition du public. Il y a aussi l’aide Activ Créa de Pôle Emploi qui permet d’évaluer son idée de création d’entreprises.