Le questionnaire de santé est un document constitué des questions relatives à votre état de santé. Ce document vous est soumis lors d’une prise de contact avec un assureur pour une demande d’assurance. Il est important de déclarer les informations importantes qui vous seront demandées tout en évitant de donner certaines informations. Voici quelques informations à ne pas déclarer dans un questionnaire de santé.

Ne pas déclarer une information représentant un risque aggravé

Les compagnies d’assurance ont souvent besoin de connaître vos antécédents médicaux. Cela leur permet de déterminer si vous représentez un risque aggravé. 

A lire aussi : Quel est meilleur laxatif naturel ?

Votre réponse à cette préoccupation influence la prime que vous versez pour votre assurance. Ainsi, on peut vous demander si vous avez déjà été hospitalisé pour une raison médicale. 

En effet, une hospitalisation pour une appendicite, pour des végétations ou pour des dents de sagesse n’est pas prise en compte. Si vous avez été hospitalisé pour ces raisons, il est préférable de ne pas vous compromettre. 

Lire également : Quel CBD dormir ?

Ne pas déclarer certains traitements, opérations ou pathologies

Certains traitements, opérations ou pathologies ne sont pas à déclarer dans votre questionnaire. Par exemple, les traitements médicaux comme la contraception ou des traitements contre la grippe ne sont pas à déclarer. Il y a aussi d’autres traitements que vous ne devez pas déclarer. 

Si vous avez été opéré pour l’amygdale, pour la hernie inguinale ou pour une césarienne, il est préférable de ne pas en parler. Aussi, si vous avez subi une opération pour l’IVG ou hémorroïde, vous ne devez pas le déclarer. De plus, lorsque vous avez été opéré pour les déviations de la cloison nasale, ne le mentionnez pas dans votre questionnaire. 

 

Les questionnaires de santé respectent le principe du droit de l’oubli de l’assurance prêt immobilier. Ainsi, lorsque vous avez souffert du cancer, vous n’avez pas à le dire dans votre questionnaire. Vous êtes surtout invité à omettre ce détail si vous avez fini votre traitement depuis 10 ans. Ce délai est de 5 ans si vous avez souffert du cancer avant l’âge de 18 ans. 

Ne pas déclarer un état de grossesse dans votre questionnaire

Peu de compagnies d’assurance estiment la grossesse comme un risque supplémentaire. Au fait, elle n’entraine pas une exclusion ni une surprime. Néanmoins, vous pouvez vous rendre compte que vous êtes une femme enceinte après avoir soumis le questionnaire. 

Il suffit de le signaler à votre assureur comme une omission involontaire. Pour ne pas omettre une information capitale, vous devez suivre la convention AERAS. Elle vous permet d’éviter une exclusion ou une surprime.

Cette convention contient une liste de pathologies à déclarer obligatoirement. De plus, il donne des précisions sur les affections qui peuvent être omises, passé un délai. Si vous avez souffert de l’affection, il y a longtemps avant votre souscription, il n’est pas obligatoire de le déclarer. 

Le questionnaire de santé renseigne sur toutes les informations concernant votre santé. Il y a plusieurs informations que vous devez passer sous silence pour avoir une prime d’assurance assez abordable. Paris ces informations, il y a certains traitements médicaux, opérations médicales ou certaines pathologies.